Loi de financement: les Bruxellois sont les grands gagnants

17/01/12 à 08:17 - Mise à jour à 08:17

Source: Le Vif

La nouvelle loi sur le financement fera gagner à terme 272 euros par habitant à Bruxelles et 207 euros/habitant au Fédéral, tandis que les autres entités y perdront par rapport à l'actuelle loi de financement, conclut une étude menée par deux économistes de la KUL et que L'Echo a pu consulter.

Loi de financement: les Bruxellois sont les grands gagnants

© Thinkstock

Les négociateurs étaient pourtant arrivés à la conclusion quasi inverse, avec une perte des moyens de l'Etat fédéral au profit des trois Régions. Ils tablaient sur l'impact conjugué de l'autonomie fiscale et de l'élasticité de l'impôt, estimée à entre 1,5 et 1,6 par la BNB.

L'"élasticité de l'impôt" est le principe qui veut que les recettes de l'impôt des personnes physiques augmentent plus vite que la croissance économique. Les économistes de la KUL se basent sur des paramètres "plus réalistes", qui modifient l'impact de la réforme à long terme. Ils tablent sur une élasticité de l'impôt de 1,15.

Selon leurs calculs, la Communauté française, qui ne perçoit pas d'impôt et n'est pas touchée par l'élasticité, perdrait 28 euros/habitant, la Wallonie 210 et la Flandre 289.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires