Loi anti-tabac : Comment les libraires roulent pour le lobby du tabac

04/09/13 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Le Vif

Les unions d'entrepreneurs indépendants font du lobby actif contre la nouvelle réglementation européenne autour du tabac qui sera voté la semaine prochaine. Ou comment un petit libraire en arrive à bombarder les parlementaires avec des arguments issus en droite ligne de l'industrie du tabac.

Loi anti-tabac : Comment les libraires roulent pour le lobby du tabac

Les associations d'entrepreneurs et le secteur de l'horeca, des épiceries et des buralistes jouent un rôle clé dans la stratégie des lobbys du tabac. C'est ce qui ressort d'une enquête du Knack.
L'industrie du tabac essaye depuis 20 ans d'éviter d'être associée à toute question de santé publique. Du coup, elle joue la carte économique. Aidée en cela par des organisations comme l'Unizo, VBO et la fédération flamande des distributeurs de presse qui utilisent les mêmes arguments et enfoncent encore un peu plus le clou à l'aide d'exemples concrets.

Dans les colonnes du Knack, ces fédérations jurent pourtant pratiquer un lobbying indépendant. "Nous ne sommes pas du tout dépendants de l'industrie du tabac. Au contraire, de temps à autre nous ne craignons pas de prendre l'exact contrepied" précise Luc Ardies de Unizo. "Mais il est vrai que les informations qu'ils nous transmettent nous aident parce que nos propres bureaux d'études ne peuvent être spécialisés en tout" .

Et c'est là que le bât blesse, puisque c'est justement la diffusion d'informations et les couteuses études qui permettent à l'industrie de tabac de rester maître du jeu selon les spécialistes. Pour le Lobbywatcher, Erik Wesselius, "le manque d'études indépendantes est un problème structurel pour les autorités européennes".

Ces autorités européennes vont prendre la semaine prochaine une décision cruciale pour l'industrie du tabac. Les parlementaires devront entériner la nouvelle ligne directrice réglementant le tabac. Comprenant de nombreuses nouveautés, elle aura concentré sur elle toute l'ire des lobbyistes du tabac. Interdiction d'additifs de goût et des cigarettes plus fines, suppression des paquets plus petits et agrandissement des photos et des messages préventifs en sont quelques-unes.

Pour beaucoup de parlementaires le vote de cette nouvelle réglementation risque pourtant de se jouer au quitte ou double. Et si rien n'est acquis, on le doit certainement beaucoup aux lobbys des entrepreneurs et agents de secteurs...

Un dossier complet dans le Knack de cette semaine

En savoir plus sur:

Nos partenaires