Linkebeek: pour Damien Thiéry, l'acte de Liesbeth Homans est une "agression"

17/09/15 à 19:35 - Mise à jour à 18/09/15 à 08:28

Source: Belga

La ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA), a nommé jeudi un échevin indépendant, Yves Ghequiere, comme bourgmestre de Linkebeek, affirmant vouloir mettre fin au carrousel qui avait permis au député Damien Thiéry (MR) de se maintenir à la tête de cette commune à facilité de la périphérie bruxelloise, comme bourgmestre faisant fonction.

Linkebeek: pour Damien Thiéry, l'acte de Liesbeth Homans est une "agression"

Damien Thiéry (MR), le bourgmestre non-nommé de Linkebeek. © Image Globe / NICOLAS MAETERLINCK

M. Ghequiere avait été élu lors du scrutin communal d'octobre 2012 sur la liste de M. Thiéry, qui dispose d'une majorité de treize sièges sur quinze. Il avait obtenu le deuxième score en terme de voix de préférence. Mme Homans a justifié sa décision dans un communiqué en affirmant qu'elle "respecte le résultat des élections" et "démontre du respect pour la démocratie locale et les rapports de forces politiques".

Le gouvernement flamand a l'intention de faire prêter serment rapidement au nouveau bourgmestre. Selon Mme Homans, le processus de désignation est terminé et M. Ghequiere a été informé de la décision.

La ministre dit espérer que cette démarche mettra un terme à ce dossier aux airs de "carrousel" après avoir demandé à plusieurs reprises au conseil communal - dont la dernière fois le 7 septembre dernier - de présenter un autre candidat que M. Thiery. Elle avait alors envoyé le gouverneur du Brabant flamand, Lode De Witte, au conseil communal en tant que commissaire du gouvernement flamand.

La ministre explique que M. De Witte invitera rapidement le nouveau bourgmestre pour prêter serment. M. Ghequiere a "été averti" de sa décision, a-t-elle ajouté en lui souhaitant "beaucoup de succès" dans sa fonction de bourgmestre de Linkebeek, une commune de moins de 5.000 habitants majoritairement francophones.

Les conseillers communaux de la majorité débattront de la décision

Les conseillers communaux de la majorité francophone de Linkebeek se réuniront lundi soir pour envisager les suites qu'ils donneront à la décision de la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA), de désigner le conseiller communal et échevin Yves Ghequiere au poste de bourgmestre, a affirmé jeudi soir l'actuel bourgmestre faisant fonction, Damien Thiéry (MR).

Auparavant, celui-ci avait qualifié, via son compte twitter, l'acte de Mme Homans d'"agression". De son côté, Yves Ghequière a indiqué qu'il n'accueillait pas cette décision positivement. "Par la force, Liesbeth Homans croit qu'elle arrivera à ses fins. Elle n'y était pas obligée. Agression", a plus précisément écrit M. Thiéry.

Interrogé par l'agence Belga, celui-ci a refusé de prendre position plus avant tant que la majorité communale n'aura pu se réunir pour examiner ce fait nouveau dans le dossier de la nomination du bourgmestre en titre de cette commune à facilités, au centre d'une saga politico-communautaire depuis près de 10 ans .

Même son de cloche auprès de M. Ghequiere qui s'est refusé à tout commentaire, tant que la majorité ne se sera pas prononcée, hormis en évoquant ceci: "il y a eu concernant cette décision, un contact préalable avec le cabinet de Mme Homans et j'ai clairement fait comprendre que je n'accueillais pas positivement une telle décision, ce que l'on pouvait comprendre", a-t-il dit, précisant être en bon termes avec Damien Thiéry.

Selon M. Thiéry, Mme Homans avait deux options: soit, à défaut de candidat-bourgmestre, prendre acte de l'existence d'un bourgmestre faisant fonction, soit juger que la situation est à ce point grave pour désigner elle-même un bourgmestre issu du conseil communal ou non. Le bourgmestre faisant fonction a ajouté qu'en l'état actuel de ses connaissances, il n'y a aucun précédent de ce type en Belgique depuis la Seconde Guerre mondiale.

Nos partenaires