Limiter dans le temps les allocations de chômage ? La N-VA se sent un peu seule

04/02/15 à 14:15 - Mise à jour à 15:22

Source: Belga

La N-VA se trouve isolée dans sa demande formulée mercredi de limiter dans le temps les allocations de chômage.

Limiter dans le temps les allocations de chômage ? La N-VA se sent un peu seule

/ © Belga

L'Open Vld est par principe favorable à une telle proposition. "Mais la mesure ne figure pas dans l'accord de gouvernement et le timing n'est pas opportun", a affirmé mercredi le député fédéral libéral flamand Egbert Lachaert. Pour le CD&V et le MR, une telle initiative n'est pas à l'ordre du jour.

La N-VA réalise que la limitation dans le temps des allocations de chômage ne figure pas dans l'accord de gouvernement, mais elle souhaite mettre ce point à l'ordre du jour, a indiqué mercredi la députée nationaliste flamande Zuhal Demir. Ce point du programme de la N-VA n'a pas été repris dans l'accord de gouvernement conclu avec le MR, le CD&V et l'Open Vld. Le CD&V a réitéré son opposition à une telle mesure. Le MR n'y est pas favorable non plus. "Cela ne figure pas dans l'accord de gouvernement et n'était pas inscrit dans notre programme", a rappelé le porte-parole du parti. Dans l'opposition, le sp.a et Ecolo-Groen ont dit mercredi tout le mal qu'ils en pensaient. Le PS a dénoncé une stigmatisation.

"La Wallonie compte 261.843 demandeurs d'emplois pour 16.981 postes vacants tandis qu'à Bruxelles, 108.221 demandeurs d'emploi se voient proposer à peine 10.817 offres d'emploi", a rappelé le député socialiste Eric Massin dénonçant "la caricature indécente du 'chômeur profiteur'" brandie par la N-VA. Pour l'élu PS, une telle mesure "n'aura que pour effet de plonger, malgré elles, des familles entières dans la pauvreté et de renvoyer la balle aux CPAS".

Pour le sp.a, il s'agit d'une position "sans coeur" de la N-VA. Pour la députée socialiste flamande Meryame Kitir, il ne peut être question de sanctionner brutalement les demandeurs d'emplois qui sont en recherche active de travail. "On ferait mieux de consacrer notre énergie à la création d'emplois plutôt qu'à la chasse aux chômeurs", a-t-elle dit. Pour les Verts, "la chasse de la N-VA aux chômeurs commence à ressembler à une rafle aux chômeurs". Aux yeux d'Evita Willaert (Groen) et de Georges Gilkinet (Ecolo), tandis que les grandes fortune restent en dehors de la ligne de mire, on veut pousser les chômeurs plus profondément dans la pauvreté". Les écologistes estiment pour leur part qu'il faut davantage miser sur l'accompagnement des demandeurs d'emploi que sur cette mesure "contreproductive".

Nos partenaires