Liège: plus de 5.000 réclamations contre le projet immobilier sur le site de la Chartreuse

27/11/17 à 22:52 - Mise à jour à 22:54

Source: Belga

(Belga) La demande de permis d'urbanisme introduite auprès de la ville de Liège, par la société Matexi, pour la construction d'une septantaine de logements sur le site de la Chartreuse a généré plus de 5.000 réclamations au terme de l'enquête publique. Le projet tel qu'il a été déposé doit être repensé, a indiqué lundi soir Jean-Pierre Hupkens, échevin de l'Urbanisme, en réponse aux interpellations des conseillers Quentin le Bussy (Ecolo) et Sophie Lecron (PTB+).

Le projet porte sur la construction de 74 logements (appartements et maisons) le long du Thier de la Chartreuse, sur le site portant le même nom qui était auparavant occupé par la Défense nationale. Les opposants, riverains et sympathisants, redoutent de voir disparaître un poumon vert ainsi que des problèmes de mobilité et estiment le projet disproportionné par rapport aux lieux. "Concernant le parc de 18 hectares qui a été aménagé récemment, il n'est pas question de construire sur cette zone. Le poumon vert sera maintenu", a assuré Jean-Pierrre Hupkens. Même si le dossier doit désormais être instruit, comme le prévoit la procédure, l'échevin a d'ores et déjà souligné que ce projet doit être revu, "particulièrement au niveau des logements (NDLR: blocs d'appartements) en front de voirie et de l'accès au parc". En réponse à la conseillère PTB+ qui insistait sur le fait que le Thier de la Chartreuse n'est "ni adapté ni adaptable à une circulation plus dense", l'échevin a précisé que la connexion à la nationale 3 doit effectivement être repensée. Jean-Pierre Hupkens a également précisé que la zone appartenant à la Ville restera en zone verte et s'est prononcé quant à l'affectation à donner, selon lui, au fort de la Chartreuse. "Vu qu'il s'est fort dégradé et que le propriétaire ne se manifeste plus, je pense qu'il conviendrait de l'affecter en zone collective, en complément à la zone de parc", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires