Liège ne sera pas épargnée par le plan de délestage

08/09/14 à 21:27 - Mise à jour à 09/09/14 à 07:15

Des quartiers de Liège pourraient être touchés par l'application du plan de délestage en cas de pénurie d'électricité cet hiver, a annoncé lundi soir le bourgmestre Willy Demeyer (PS) lors du conseil communal.

Liège ne sera pas épargnée par le plan de délestage

Willy Demeyer © BELGA

Contrairement à ce qui avait été annoncé, certaines villes de plus de 50.000 habitants pourraient bel et bien être concernées par le plan de délestage. Liège pourrait être dans le noir pendant quelques heures cet hiver, selon Willy Demeyer, qui a répondu à une interpellation du conseiller communal Ecolo Guy Krettels. Celui-ci s'est inquiété que le plan de délestage ne se limite pas aux frontières administratives mais s'applique aux cabines de distribution. Le bourgmestre a informé que 31% des cabines présentes sur le territoire liégeois pourraient être délestées. Ce qui couperait momentanément l'électricité dans des quartiers comme Grivegnée, Angleur (partiellement), Chênée, Sclessin (à 100%, placés dans la tranche 6, la plus exposée) ou encore Rocourt (à 100% également, dans la tranche 5). Aucune précision concernant les rues potentiellement touchées n'est encore disponible. Willy Demeyer a dit partager les craintes du conseiller Ecolo mais attend des éléments concrets. "Certaines autres villes comme Charleroi ou Seraing pourraient également être concernées, d'autres non, mais j'ignore quels ont été les éléments objectifs qui ont motivé ces choix. Je ne peux être ni rassurant, ni alarmiste à ce stade, j'attends de plus amples informations", a-t-il conclu. Charleroi serait affectée à 43%, Seraing à 59%, Herstal à 86%. Verviers, par contre, serait épargnée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires