Liège: 500 manifestants pour soutenir les 13 députés du HDP arrêtés

12/11/16 à 16:35 - Mise à jour à 16:37

Source: Belga

(Belga) Environ 500 personnes se sont rassemblées samedi à Liège, de 13 à 15 heures, pour réclamer la libération des 13 députés du HDP (Peoples' Democratic Party) arrêtés en Turquie dans la nuit de jeudi à vendredi. La manifestation s'est déroulée dans le calme et s'est terminée par une minute de silence sur l'esplanade Saint-Léonard.

Le cortège a démarré à partir du quartier liégeois de Bressoux. De nombreuses associations kurdes ont défilé en entonnant des slogans tels que "Erdogan, assassin" ou "A bas le régime fasciste en Turquie". Les participants se sont ensuite dirigés vers le centre de la Cité Ardente pour rejoindre l'Esplanade Saint-Léonard. Cette manifestation fait suite à l'arrestation de 13 députés du HDP dans la nuit de jeudi à vendredi, dont les coprésidents du parti Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag. Neuf autres ont été mis en examen et incarcérés le jour suivant. Un mandat d'arrêt a été lancé à l'encontre de deux députés en déplacement en Europe. Des membres de la communauté kurde d'Anvers, Bruxelles, Genk et Louvain ont fait le déplacement. Parmi eux, des militants du PKK étaient présents. Des sympathisants de l'YPG, Unités de protection du peuple, les ont rejoints. Ce mouvement forme une branche armée active dans la lutte contre l'Etat Islamique. Gulistan Özer, coprésidente de la jeunesse kurde liégeoise et Mustafa Kumral, coprésident des associations kurdes de Belgique, ont pris la parole après avoir effectué une minute de silence. "Nous sommes là pour faire entendre notre voix contre le gouvernement turc et la dictature de son président Erdogan", explique M. Kumral. "Nous demandons à l'Europe et à ses dirigeants de soumettre un embargo économique à la Turquie. Nous formulons aussi le souhait d'exclure ce régime de l'OTAN ainsi que de retirer le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) de la liste des organisations terroristes". Depuis la tentative de coup d'Etat en juillet 2016, le régime turc a durci sa politique et a procédé à l'arrestation massive d'opposants. De nombreux journalistes locaux et occidentaux ont aussi été emprisonnés, dont très récemment Olivier Bertrand du site Les Jours.fr. (Belga)

Nos partenaires