Lidl offrira 10.000 colis alimentaires suite à son action sur Twitter

11/12/12 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Le Vif

La chaîne de supermarchés Lidl va offrir 10.000 colis de Noël aux banques alimentaires après avoir lancé, lundi, une action sur Twitter, dont les résultats ont été aussi rapides qu'inattendus. "Une énorme réussite, car 1.537 followers ont fait passer notre message en 24 heures", s'est réjoui mardi la chaîne de supermarchés Lidl.

Lidl offrira 10.000 colis alimentaires suite à son action sur Twitter

© Belga

Lundi, Lidl Belgique proposait sur Twitter d'offrir 5 "menus" d'une valeur de 20 euros chacun aux banques alimentaires chaque fois qu'une personne mentionnait le hashtag #luxepourtous ou #luxevooriedereen sur le réseau social. Lancée à 8h du matin, la campagne s'est arrêtée 24 heures plus tard, sur un succès inattendu.

"Nous avions misé sur un minimum de 500 repas de Noël, un chiffre qui pouvait évoluer grâce à la participation des personnalités médiatiques (ndlr: impliquées dans la campagne pour booster la diffusion du message sur le réseau social). Vingt-quatre heures plus tard, 1.537 tweets comprenant le hashtag en question ont été recensés (ce qui fait environ 7.500 colis). C'est une énorme réussite", explique le porte-parole de Lidl.

Face à ce franc succès, la chaîne a décidé d'accroître le nombre de repas distribués à la Fédération des Banques Alimentaires. Elle offrira finalement 10.000 colis alimentaires, pour une valeur totale de 200.000 euros.

"Nous n'avions pas fixé de plafond, mais il est certain que Lidl ne distribue pas à perte", explique le porte-parole. "Tout est toujours bien réfléchi", conclut-il.

Coup médiatique ou mauvaise maîtrise des réseaux sociaux ? "La campagne de Lidl a tout d'une action réfléchie. Deux cent mille euros, c'est un coût, certes, mais peu importe pour le supermarché, pourvu qu'on parle de lui. En termes de visibilité médiatique et d'espaces publicitaires, si l'on considère tous les articles qui ont été publiés à ce propos, c'est une opération de promotion réussie", commente le spécialiste en nouveaux médias, Damien Van Achter.

Le Professeur Steven Van Belleghem de la Vlerick Hogeschool, y voit plutôt un manque de connaissance des réseaux sociaux de la part du supermarché. "Lidl a fait une erreur de jugement en sous-estimant la réaction des utilisateurs de Twitter. Si l'issue est positive dans le cas de Lidl, de telles actions peuvent toutefois s'avérer néfastes pour les entreprises si elles ne sont pas contrôlées", explique-t-il.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires