Licenciements dans les pouvoirs locaux: rencontre "positive" entre Paul Furlan et les syndicats

02/11/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan a rencontré samedi les organisations syndicales des pouvoirs locaux afin d'évoquer les licenciements récemment survenus et à venir.

Licenciements dans les pouvoirs locaux: rencontre "positive" entre Paul Furlan et les syndicats

© Image Globe

La réunion convoquée en urgence par le ministre s'est déroulée dans un climat positif, a assuré Paul Furlan. Le ministre s'est notamment engagé vis à vis des syndicats à casser les décisions de licenciements économiques prises par les communes qui n'auraient pas organisé une concertation sociale préalable. "Il faut savoir que le nombre de communes ayant pris des décisions de licenciements collectifs reste marginal", selon le ministre. "Néanmoins, lorsque cela arrive, il faut qu'il y ait eu concertation sociale préalable afin que l'on puisse envisager des mesures alternatives aux licenciements. A ce niveau, je considère les revendications des syndicats comme légitimes et je me suis engagé à casser les décisions locales de licenciements économiques si cette concertation n'a pas eu lieu".

Il faudra donc signifier mieux aux communes que sans concertation, le ministre se montrera intransigeant, a insisté Paul Furlan. Les organisations syndicales se sont plaintes également du manque de transparence quant à la situation budgétaire des communes. "Je me suis engagé à formaliser tout cela afin qu'une information annuelle à ce sujet soit fournie aux syndicats", a précisé le ministre. D'autres demandes des syndicats exigeront une analyse juridique fouillée, notamment la mise en oeuvre d'un type de procédure Renault ou encore une meilleure réglementation des transferts d'activité. Les solutions seront plus longues à trouver, d'autant que certaines revendications impliquent une collaboration avec d'autres niveaux de pouvoir.

Des groupes de travail seront mis en place dès après le 13 novembre -jour où un Comité C est convoqué- et des solutions devraient être trouvées encore avant la fin de la législature, a promis Paul Furlan.

Nos partenaires