Licencié pour avoir mangé des biscuits

27/06/12 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

Un steward de Brussels Airlines vient d'être licencié pour "avoir mangé des biscuits". Indignation chez les syndicats et incompréhension du côté de la direction.

Licencié pour avoir mangé des biscuits

© Belga

Douze biscuits. C'est tout ce qu'il aura fallu pour qu'un steward de la compagnie aérienne Brussels Airlines se voie remercié. Ce steward ayant ressenti le besoin de manger pour tenir le coup sur un vol Kinshasa-Bruxelles le 23 mai dernier, il s'est servi dans les pâtisseries théoriquement réservées aux passagers de la classe "business".

Un responsable syndical s'indigne : "C'est du jamais vu. Ce type de mesure est totalement inédit ! (...) On parle ici de quelques biscuits et non d'un vol de parfums ou d'autres objets et cadeaux vendus ou proposés dans la cabine". Les conditions de vol du personnel sont visées, comme le rapporte La Libre : "Le personnel navigant n'a pas droit à un petit-déjeuner lors d'un vol. Comment voulez-vous tenir éveillé pendant des heures, alors que les passagers dorment ?"

De son côté, Brussels Airlines s'étonne de la manière de procéder et regrette la tournure des choses. Elle explique que la consommation des biscuits n'a été que la goutte d'eau faisant déborder le vase et que ce licenciement survient après plusieurs avertissements pour d'autres faits donnés à cet employé. Ignorant quel syndicat a rendu l'information publique, la compagnie aérienne a pour habitude de prévoir un repas chaud servi après 3 h 30 de vol sur un long courrier (c'est-à-dire après la phase de décollage et d'ascension, puis de service du repas aux passagers). Elle ajoute que le vol devant atteindre Bruxelles vers 6 h 30 du matin, un petit-déjeuner est proposé environ 1 h 30 après le repas chaud pris par le personnel en cabine, qui préfère généralement recevoir des chèques-repas, à utiliser plus tard et une fois le service terminé.

Alexandre Huillet

Nos partenaires