Libye: les corps de 41 migrants récupérés sur une plage près de Tripoli

24/07/16 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Belga

(Belga) Les corps de 41 migrants morts noyés en tentant de rejoindre l'Europe ont été retrouvés sur une plage de Sabrata, une ville côtière dans l'ouest de la Libye, a indiqué dimanche une source locale de cette ville.

"Un groupe de bénévoles a récupéré samedi les corps de 41 migrants qui se sont noyés avant d'échouer sur la plage" de Sabrata (70 km à l'ouest de Tripoli), a indiqué un responsable du bureau de presse du conseil local de la ville. Selon lui, l'équipe de bénévoles "a transféré les dépouilles au centre de médecine légale pour des prélèvements" d'ADN, avant qu'elles ne soient "enregistrées puis inhumées". "Nous pensons que ces personnes se sont noyées il y a cinq ou six jours", a estimé ce responsable. En raison des conditions maritimes plus favorables, plusieurs milliers de migrants ont tenté depuis le printemps la traversée de la Méditerranée, au péril de leur vie. Le conseil local de Sabrata a récemment formé une équipe de bénévoles pour récupérer les cadavres de migrants qui échouent sur les plages et a demandé aux habitants de signaler la présence d'éventuels corps sur les côtes. "Nous retrouvons d'habitude un ou deux corps mais 41 en un jour, c'est exceptionnel", a affirmé le même responsable. En l'absence de contrôle suffisant aux frontières maritimes de la Libye, pays en proie au chaos politique et sécuritaire depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les départs de migrants se sont multipliés ces dernières années depuis les côtes de ce pays. Des embarcations bondés et vétustes avec à leur bord plusieurs centaines de migrants, généralement originaires d'Afrique subsaharienne, chavirent au large de la Libye et certains corps échouent sur les plages de l'ouest du pays, à 300 kilomètres seulement des côtes italiennes. Depuis 2014, plus de 10.000 migrants sont morts ou portés disparus en tentant de gagner l'Europe par la mer, pour la plupart en Méditerranée centrale, d'après le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (Belga)

Nos partenaires