Libye: attentat suicide meurtrier de l'EI contre la commission électorale

02/05/18 à 17:35 - Mise à jour à 17:36

Source: Belga

(Belga) Deux kamikazes du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont attaqué mercredi le siège de la Commission électorale à Tripoli, tuant douze personnes, au moment où la communauté internationale appelle de ses voeux à des élections en 2018 pour sortir la Libye de l'anarchie.

Mercredi matin, deux assaillants ont attaqué le siège de la Haute commission électorale (HNEC), ouvrant le feu sur les gardes et les fonctionnaires, avant de se faire exploser, a indiqué le ministre de l'Intérieur Abdessalam Achour dans une conférence de presse. L'attaque a fait au moins 12 morts et sept blessés, a indiqué le ministère de la Santé. Le siège de la HNEC a pris feu et a été gravement endommagé mais son président Imed al-Sayeh a assuré qu'une copie de la base de données des électeurs était "sauvegardée en lieu sûr". "La commission est toujours forte et toujours capable d'organiser n'importe quel scrutin", a-t-il dit. Dans un communiqué, le gouvernement libyen a dénoncé une "attaque terroriste et lâche", affirmant son "engagement à (respecter) le processus démocratique pour la tenue des élections afin de mener la Libye à bon port". La mission de l'ONU en Libye (Manul), l'ambassade américaine en Libye et l'ambassadeur britannique Frank Baker ont eux aussi fermement condamné l'attentat sur leurs comptes Twitter. "De telles attaques terroristes ne dissuaderont pas les Libyens d'avancer dans le processus de consolidation de l'unité nationale et de construction de l'Etat de droit et des institutions", a dit la Manul. Dans un communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq, l'EI a revendiqué l'attaque menée selon le groupe par deux de ses membres. (Belga)

Nos partenaires