Libye: 18 membres des forces du gouvernement d'union tués dans des violences

18/05/16 à 23:56 - Mise à jour à 23:56

Source: Belga

(Belga) Dix-huit membres des forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont été tués mercredi dans un attentat à la voiture piégée et des combats avec le groupe Etat islamique (EI) à une soixante de kilomètres à l'ouest de Syrte, selon un responsable des forces du GNA.

Les combats ont eu lieu non loin d'Abou Grein, une ville située à 130 km à l'ouest de Syrte et reprise mardi par les forces du GNA à l'organisation djihadiste, dont Syrte est le bastion en Libye. "Le bilan (de mercredi) est de 18 martyrs et de 20 blessés (au sein des forces du GNA) dans les combats et dans un attentat à la voiture piégée", a indiqué à l'AFP un responsable du centre de presse des forces du GNA engagées dans la lutte antidjihadistes, parlant sous couvert de l'anonymat. Selon la page Facebook de ce centre de presse, l'explosion de la voiture piégée a eu lieu dans le village de Bouairat El-Hassoun, à environ 60 km à l'ouest de Syrte. Les forces du GNA affirment avoir réussi mercredi à prendre le contrôle de ce village après avoir forcé les combattants de l'EI à se retirer mardi d'Abou Grein. Les forces du gouvernement d'union et celles du gouvernement rival basé dans l'est du pays et fidèles au général Khalifa Haftar sont engagées dans une course de vitesse pour être les premières à lancer l'offensive visant à chasser l'EI de son fief de Syrte, situé à 400 km à l'est de Tripoli. Cette concurrence est mal vue par la communauté internationale qui estime qu'elle risque de mettre en péril les efforts antidjihadistes en Libye. Nouvel exécutif libyen reconnu par la communauté internationale, le GNA est basé à Tripoli depuis un mois et demi et tente actuellement d'asseoir son autorité sur un pays miné par les divisions et la menace djihadiste, qui se fait grandissante depuis l'implantation de l'EI en Libye en 2014. (Belga)

Nos partenaires