Liberté de la presse: la FEJ réclame un recadrage d'une mission de l'AWEX en Turquie

25/08/16 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

(Belga) La Fédération européenne des journalistes (FEJ) a réclamé jeudi un recadrage politique du volet turc d'une mission de l'Agence wallonne à l'exportation (AWEX) prévue en novembre et axée sur la production multimédia, dénonçant le fait que l'AWEX invitait les entreprises à investir "dans les médias turcs qui ne sont pas hostiles au pouvoir en place".

Interpellée sur Facebook par des internautes qui s'interrogeaient sur l'opportunité d'une telle mission en Turquie, alors que des dizaines de journalistes ont été emprisonnés par le régime du président Recep Tayyip Erdogan à la suite de la tentative de coup d'État que le leader turc attribue à l'opposant Fethullah Gülen, l'AWEX a répondu en postant un commentaire de son attaché économique et commercial en Turquie. Selon Eric Blétard ainsi cité, "si des media liés au mouvement güleniste sont fermés, cela ne signifie aucunement que la toute grosse majorité des media (...) s'arrête pour autant. Le gouvernement continue à supporter toute activité médiatique qui ne lui est pas directement 'hostile'. En période de tension sociale et politique, le peuple a particulièrement besoin de se distraire ! (...) Bref, le marché reste bien présent et même renforcé, même si les acteurs du secteur évoluent". La FEJ, par la voix de son secrétaire général Ricardo Gutiérrez, s'est dite choquée de cette justification. Sans aller jusqu'à appeler au boycott, elle a demandé aux responsables politiques wallons et bruxellois - Brussels Invest & Export (BIE) participe aussi à la mission - de recadrer cette dernière, éventuellement en retirant le volet médiatique. De son côté, Ecolo a réclamé le report de la mission au vu du contexte actuel. Condamnant à son tour les propos de l'attaché de l'AWEX, le parti a annoncé qu'il interpellerait le ministre-président wallon Paul Magnette à ce sujet. (Belga)

Nos partenaires