Les voyages de niche ont le vent en poupe

06/02/14 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

Environ deux tiers des Belges voyagent pendant leurs vacances, "privilégiant de nombreux courts séjours étalés sur l'année plutôt qu'un seul long voyage", selon Axel De Corte du groupe Fisa, organisateur du Salon des Vacances.

Les voyages de niche ont le vent en poupe

© Reuters

La 56ème édition de l'événement se tient du 6 au 10 février à Brussels Expo, avec comme pays hôte le Pérou et comme incontournables la France et l'Espagne, soit les deux destinations préférées des touristes belges.

A l'occasion de l'ouverture du Salon, les organisateurs et professionnels du secteur pointent les nouvelles tendances tracées par les consommateurs et auxquelles l'événement tente de donner écho. Parmi celles-ci, l'essor des voyages de niche, selon Pierre Hermant, managing director du Salon. "De plus en plus de personnes partent 4 jours pour un séjour entièrement dédié à un sport, à la gastronomie, à la culture où à une expérience unique", précise-t-il.

"Pour ces 'puristes', le Salon est très intéressant car il permet de comparer, de discuter avec des locaux, de rencontrer les prestataires en face à face." Surfant sur cette mode du voyage spécialisé, l'organisation a instauré trois "routes thématiques" traversant le Salon, dédiées au golf, à la plongée sous-marine, et à la randonnée & cyclotourisme.

En termes de nombres d'exposants (environ 700) et de visiteurs (plus de 100.000 lors de la dernière édition), le Salon continue à grandir malgré la crise. "Dans le monde, le tourisme est en train de devenir numéro 1 en termes de chiffres d'affaire", précise Axel De Corte. "En Belgique, on peut dire que le marché est stabilisé depuis une dizaine d'années. De 65 à 70% des Belges voyagent, dont les trois quarts partent à l'étranger."

Nos partenaires