Les violents orages ont causé d'impressionnants dégâts (PHOTOS/VIDEOS)

24/06/16 à 09:44 - Mise à jour à 13:19

Source: Belga

De violents orages ont touché la Belgique ce jeudi en soirée, occasionnant de nombreux dégâts. Le plan provincial d'urgence a été déclenché dans le Hainaut et le Brabant wallon suite aux intempéries. Plusieurs entités ont été lourdement touchées. L'eau a aussi envahi les rues à Bruxelles. Le point sur les dégâts.

Les violents orages ont causé d'impressionnants dégâts (PHOTOS/VIDEOS)

Le hall sportif de Jodoigne. © FB/PG

Le plan provincial d'urgence a été déclenché jeudi à 22h30 par le Gouverneur du Hainaut Tommy Leclercq, suite aux lourdes conséquences des intempéries de jeudi soir dans certaines entités situées essentiellement dans la région du Centre. "Pont-à-Celles, Binche, Ham-Sur-Heure, Courcelles, Estinnes, Mariemont, notamment, ont été lourdement touchés par les intempéries", a indiqué le Gourveneur du Hainaut, Tommy Leclercq, à l'agence Belga. A Binche, l'eau est montée jusqu'au 1er étage de certaines habitations. Suite à la mise en oeuvre du plan provincial d'urgence, l'armée est attendue sur place."

A Manage, l'orage a fait une victime, un conducteur dont la voiture a été écrasée par un arbre.

Une cinquantaine d'appels chez les pompiers de Charleroi

Un violent orage s'est abattu jeudi peu après 20H00 sur la région de Charleroi, suscitant une cinquantaine d'appels en quelques minutes chez les pompiers, le plus souvent pour des rues inondées.

L'essentiel des appels a concerné des voiries dont l'égouttage ne parvenait pas à absorber les fortes pluies. Les endroits habituellement touchés l'ont été cette fois encore : la trémie de la route de la Basse-Sambre, à Montignies-sur-Sambre, sous eau, a forcé une voiture à s'y immobiliser, tout comme au pont Drion, à l'embranchement de l'A54, à Lodelinsart. Un arbre est également tombé en travers de la route aux Bons Villers. Dans la région d'Erquelinnes, la brusque hausse des eaux a formé un torrent de boue qui a dévalé la rue de Binche, à Merbes-le-Château.

Les violents orages ont causé d'impressionnants dégâts (PHOTOS/VIDEOS)

© PG

Le Brabant wallon particulièrement impacté par les intempéries

Quasi tout le territoire brabançon a été touché par les fortes précipitations et rafales de vent survenues jeudi soir, précisent vendredi les pompiers des différentes zones concernées et le centre provincial de crise brabançon.

Un centre d'accueil a été ouvert à Nivelles pour accueillir une soixantaine de passagers d'un train bloqué en raison des inondations. Après le transfert des voyageurs, le centre a pu être fermé. Ouvert pour accueillir d'éventuels sinistrés, le centre d'accueil de Court-Saint-Etienne a également été fermé vendredi matin. Les dégâts provoqués par les intempéries de jeudi soir sont très conséquents.

Dans l'entité de Chastre, plusieurs maisons et caves ont été inondées, notamment à proximité de la rue du Tilleul. De très nombreuses chutes d'arbres y ont provoqué des fermetures de voiries et des ruptures de câbles électriques, entraînant des coupures de courant.

A Villers-la-Ville ont été constatés des arbres arrachés et divers autres dégâts. Si la situation est sous contrôle à Nivelles, l'accès au parc de la Dodaine reste fermé par mesure de sécurité. Des voiries restent également fermées à Genappe où les pompiers travaillent notamment à diverses opérations de tronçonnage d'arbres. La situation est quant à elle stabilisée à Tubize.

Un jardin après le passage de la tempête à Jodoigne.

Un jardin après le passage de la tempête à Jodoigne. © Facebook/PJpirotte

Dans l'entité de Wavre, la situation semble également stabilisée, mais la vigilance reste de mise en raison de l'alerte de crue sur le bassin de la Dyle. Des sacs de sable ont été positionnés aux endroits habituels. Plusieurs secteurs restent inondés à Court-Saint-Etienne où diverses intervention sont toujours en cours.

Dans l'entité de Grez-Doiceau, la chaussée de Jodoigne ainsi que les villages de Nethen et Doiceau ont été fortement inondés. A Jodoigne où le hall omnisports s'est effondré jeudi soir, les pompiers poursuivent les opérations de tronçonnage et de bâchage des toitures envolées. Des jardins étaient aussi en piteux état.

A Hélécine, les habitants parlent d'un phénomène très localisé proche de la tempête, voire de la mini-tornade. Des grelons de la taille de balles de ping pong sont tombés. De nombreux arbres ont été déracinés et jonchaient les rues des villages. La boue a envahi les rues, des tuiles se sont envolées des toits de certaines habitations.

La taille des grelons tombés dans le Brabant wallon.

La taille des grelons tombés dans le Brabant wallon. © FB/PG

Plus d'un millier d'appels à Bruxelles

Les pompiers de la capitale ont annoncé avoir reçu "plus d'un millier d'appels" jeudi soir. Les communes les plus touchées sont Molenbeek, Anderlecht, Jette et Laeken. Le ring a été inondé entre Wemmel et Zaventem, des voitures étaient sous eaux à Laeken. Des habitants parlaient de fortes chutes de pluie, orage et grêle sur Anderlecht vers 20h. Selon le porte-parole de la police, Pierre Meys, "la situation a été presque catastrophique".

Une bretelle du ring sous eau à Bruxelles.

Une bretelle du ring sous eau à Bruxelles. © PG

L'Atomium fermé tout le week-end en raison des intempéries

L'Atomium restera fermé tout le week-end en raison des orages qui ont touché la Belgique jeudi soir. "Les installations techniques ont gravement été touchées. Les réparations prendront plus de temps que prévu", indiquent les gestionnaires de l'attraction touristique dans un communiqué.

Une cave située sous l'Atomium est par ailleurs inondée. Le site est privé d'électricité. Mini-Europe et l'Art&Design Atomium Museum (ADAM) restent quant à eux ouverts.

SNCB: plusieurs axes ferroviaires toujours bloqués vendredi matin

Même si la situation s'améliore, plusieurs axes ferroviaires étaient toujours bloqués vendredi peu avant 9h00 en raison des dégâts provoqués par les orages qui ont touché la Belgique jeudi soir, a indiqué Nathalie Pierard, la porte-parole de la SNCB.

Les axes Saint-Trond-Hasselt et Gembloux-Jemeppe restent ainsi impraticables en raison d'arbres couchés sur les voies. Beaucoup de retards sont également enregistrés dans les régions de Luttre et de Manage. Sur les grands axes, l'ensemble de la ligne Bruxelles-Charleroi est accessible mais de nombreux retards et quelques suppressions de trains sont constatés. Par ailleurs, un test est actuellement réalisé pour voir si la circulation peut reprendre sur la ligne Ottignies-Namur. "Sur tous les autres axes, ça roule bien", a précisé la porte-parole de la SNCB selon qui, par ailleurs, la grève décrétée par la FGTB, avec l'appui de la CNE, n'a pour l'instant que peu d'impact sur le transport ferroviaire, seule la ligne Charleroi-Erquelinnes étant à l'arrêt, faute de cheminots.

Arbre déraciné dans le BW

Arbre déraciné dans le BW © FB/PG

Aux Pays-Bas, près de la frontière avec la Belgique, d'énormes grelons sont aussi tombés du ciel comme l'atteste cette vidéo:

En savoir plus sur:

Nos partenaires