Les victimes australiennes d'abus sexuels demandent à rencontrer le pape

03/03/16 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Belga

(Belga) Les représentants des victimes australiennes d'abus sexuels commis par cinq membres du clergé dans une même paroisse souhaitent rencontrer le pape François, rapporte la BBC alors qu'une commission d'enquête interroge à ce sujet depuis quatre jours l'ancien archevêque de Melbourne, George Pell, devenu argentier du Vatican en 2014.

Les victimes australiennes d'abus sexuels demandent à rencontrer le pape

Les victimes australiennes d'abus sexuels demandent à rencontrer le pape © BELGA

Dans une déclaration, Georges Pell (74), a proposé de rencontrer de petits groupes de victimes, sans avocats ni médias, et a indiqué qu'il était prêt à les assister dans leur demande de rencontrer le pape. Les victimes vont probablement s'entretenir avec M. Pell mais estiment qu'une audience avec le pape lui-même est plus importante à leurs yeux. "George Pell a clairement démontré qu'il n'avait pas la capacité, le pouvoir ou l'intérêt... Donc nous avons besoin de parler au patron", a déclaré un des représentants des victimes, David Ridsdale, cité par la BBC. Il estime qu'il y a de grandes chances que le pape les reçoive dès vendredi. "Nous voulons une reconnaissance et une compréhension qu'il s'agit d'un problème mondial systémique." Selon Georges Pell, le pape François reçoit quotidiennement un résumé de ces auditions portant sur l'abus de douzaine d'enfants par des prêtres pédophiles officiant à Melbourne et Ballarat dans les années 70. Villes où M. Pell a grandi et travaillé. Le prélat a soutenu jeudi à la commission qu'il s'agissait selon lui de "coïncidences désastreuses". Georges Pell a encore affirmé qu'au moins deux archevêques et d'autres membres de la hiérarchie de l'Église catholique l'avaient trompé en omettant de l'informer de la situation, parlant d'un "monde de crimes et de dissimulations". (Belga)

Nos partenaires