Les "vestes intelligentes" à 125 000 euros des soldats belges sont commandées

11/09/15 à 15:38 - Mise à jour à 15:39

Source: Belga

Le Conseil des ministres a autorisé vendredi le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à lancer deux procédures de marché public et a pris connaissance d'une note d'information concernant l'acquisition d'une douzaine de prototypes de "vestes intelligentes" destinées à équiper les fantassins.

Les "vestes intelligentes" à 125 000 euros des soldats belges sont commandées

© Belga

La première procédure a pour but de conclure un contrat ouvert pour l'achat de composants et services pour les systèmes de blindés Anti-Fortification Anti-Blindé à moyenne portée (AFAB-MR) auprès d'une agence de l'Otan, la NATO Support and Procurement Agency (NSPA), pour la durée de vie du système.

La seconde procédure concerne un contrat ouvert pluriannuel pour la durée de vie du matériel pour la maintenance, le support et les réparations nécessaires pour assurer le fonctionnement opérationnel des terminaux de communication par satellites (Wideband Global SatCom) des armées belge et luxembourgeoise.

Le Conseil des ministres a par ailleurs pris connaissance d'une note d'information concernant l'acquisition de douze prototypes de "vestes intelligentes" (ou "Smartvests") devant équiper à terme les fantassins des armées belge, néerlandaise et luxembourgeoise.

Ce programme est mené en coopération avec les Pays-Bas et le Luxembourg. Baptisé en Belgique "Belgian Transformation Soldier" (BEST), il vise à doter les fantassins des trois pays du Benelux de "Smartvests" modulaires. Elles doivent permettre à chaque soldat déployé en opération de communiquer directement avec ses collègues motorisés, de faire connaître sa position auprès des troupes amies via un système GPS et d'obtenir par le biais d'un écran tactile toutes sortes de données comme la position d'autres soldats ou des cartes numériques. Les militaires pourront aussi introduire des informations comme des messages courts ou des schémas de scènes tactiques en utilisant des techniques C4I (Command, Control, Communications, Computers and Intelligence).

En savoir plus sur:

Nos partenaires