Les universités contournent la législation linguistique flamande

28/11/16 à 14:04 - Mise à jour à 14:03

Source: Belga

Les universités de Louvain et de Gand contournent les lois linguistiques flamandes grâce à plusieurs "solutions créatives" en vue de proposer des masters en anglais, rapporte lundi la revue estudiantine louvaniste Veto. Les établissements plaident pour un assouplissement des règles "totalement irréalistes".

Les universités contournent la législation linguistique flamande

© Belga

Les formations en anglais proposées par de nombreuses universités du nord du pays doivent satisfaire à un certain nombre d'exigences linguistiques strictes imposées par l'autorité flamande. Les établissements peuvent ainsi organiser un nouveau master en anglais à la seule condition qu'une formation équivalente soit enseignée totalement en néerlandais quelque part d'autre en Flandre. Pour les masters en anglais qui datent d'avant la modification de la loi en 2012, les cours en néerlandais doivent représenter au moins 50% des matières.

Selon Veto, dans la pratique, les universités sont amenées à organiser elles-mêmes des équivalents en néerlandais, par le biais de toutes sortes de "solutions créatives". L'UGent propose ainsi les masters d'ingénieur civil dans les deux langues, mais quasi tous les cours sont en anglais, également ceux du master en néerlandais. A la KUL également, il existe de tels "cours fantômes".

En savoir plus sur:

Nos partenaires