Les ultimes tractations retardent le cérémonie de signature de l'accord politique

31/12/16 à 14:09 - Mise à jour à 14:10

Source: Belga

(Belga) La majorité et l'opposition étaient réunies samedi au siège de l'épiscopat congolais à Kinshasa pour finaliser un accord très attendu de sortie de la crise politique provoquée en République démocratique du Congo par le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Ces négociations, débutées le 8 décembre et interrompues avant Noël faute d'entente, avaient repris vendredi dans la capitale congolaise Kinshasa, entre délégués des deux camps et sous l'égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco). Cette ultime session, menée en commission à huis clos, a ouvert en début de matinée et se poursuivait après l'heure du déjeuner. "L'accord est prêt, mais ce matin toutes les composantes sont venues avec de nouvelles exigences portant sur des détails à intégrer dans l'accord, ce qui retarde la cérémonie de signature", a expliqué samedi à l'AFP un des plus hauts responsables de la Cenco. "Pour une virgule, ils discutent pendant une heure et ça peut durer jusqu'à ce soir", a-t-il ajouté. "L'accouchement de l'accord se fera par césarienne", a estimé de son côté un des délégués de la majorité sous couvert d'anonymat. "On sortira aujourd'hui avec un accord puisque nous voulons la paix dans le pays", a renchéri Joseph Olenghankoy, un des délégués du Rassemblement de l'opposition. Samedi soir, Mgr Marcel Utembi, président de la Cenco, avait martelé que les deux camps étaient "pratiquement arrivés à conclure un accord". Cet accord, selon lui, prévoit le maintien au pouvoir de M. Kabila jusqu'à l'élection d'un successeur élu lors d'un scrutin devant être organisé "fin 2017" en même temps que les législatives nationales et provinciales. En contre-partie, l'accord prévoit également la nomination d'un nouveau Premier ministre issu du Rassemblement, une coalition qui regroupe la majeure partie de l'opposition constituée autour de la figure d'Étienne Tshisekedi, opposant historique en RDC. (Belga)

Nos partenaires