Les transports publics se mettent sur leur 31 pour ramener les fêtards

27/12/11 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Le Vif

Comme chaque année à l'occasion du réveillon de Nouvel An, les transports en commun du pays offriront gratuitement des services spéciaux pour permettre aux fêtards de rentrer en toute sécurité chez eux.

Les transports publics se mettent sur leur 31 pour ramener les fêtards

© Thinkstock

Les Noctambus

Au TEC, les "Noctambus" circuleront gratuitement entre 19h00 et 7h00 du matin. "Nous conduisons les gens et nous les ramenons aussi", souligne le porte-parole du groupe TEC.

En plus des lignes TEC habituelles, les Noctambus emprunteront 62 circuits spéciaux, passant par des "endroits festifs" (discothèques, théâtres, opéras, centres ville, ...). Environ 600 personnes seront mobilisées pour l'occasion.

Les Noctambus transportent entre 30.000 et 50.000 fêtards, en fonction des années, à l'occasion du réveillon de Nouvel An. En 2010, le recours des fêtards aux Noctambus plutôt qu'à leur voiture a permis d'éviter l'émission de 26 tonnes de CO2, souligne le groupe TEC.

Les Noctis

A la STIB, les métros et sept lignes de trams rouleront gratuitement jusqu'à 2 heures du matin, les bus Noctis roulant quant à eux de minuit à 5 heures du matin. En raison du feu d'artifice, les lignes de bus ne desserviront pas le centre-ville (Pentagone) avant 1h30, avertit la STIB.

Au total, 300 personnes sont mobilisées à la STIB, dont la moitié sont des conducteurs. En 2012, la société bruxelloise avait transporté 122.000 personnes à l'occasion de la saint Sylvestre.

Les Responsible Young Drivers

Enfin, les Responsible Young Drivers (RYD) se tiendront prêts, entre minuit et 6h00, à ramener gratuitement les fêtards qui ne seront pas en état de reprendre le volant. Les RYD rappellent cependant qu'ils ne sont qu'une "roue de secours" et invitent dès lors les personnes qui envisagent une sortie le soir du réveillon à planifier leur retour sur base des différentes possibilités qui s'offrent à elles.

Comme chaque année quelques jours avant le réveillon de nouvel an, les bénévoles RYD passent un test de conduite dans une auto-école de la Fédération des auto-écoles agréées. Un instructeur leur donne des conseils au sujet de la conduite d'un véhicule "inconnu" et évalue les compétences de chaque candidat pilote. L'instructeur détermine, in fine, si le bénévole peut participer au rapatriement du nouvel an des RYD en tant que conducteur.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires