Les trains plus ponctuels: les navetteurs veulent mesurer la réalité en heures de pointe

02/02/16 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Belga

(Belga) Les chiffres de ponctualité des trains présentés mardi par Infrabel ne reflètent pas assez "la réalité du navetteur qui prend le train au quotidien en heures de pointe", ont réagi les associations de navetteurs, TreinTramBus et navetteurs.be.

Les trains plus ponctuels: les navetteurs veulent mesurer la réalité en heures de pointe

Les trains plus ponctuels: les navetteurs veulent mesurer la réalité en heures de pointe © BELGA

Selon le gestionnaire du réseau ferroviaire, la ponctualité des trains s'est améliorée l'an dernier, et n'avait pas été telle depuis 2006. En 2015, 90,9% des trains sont arrivés à l'heure ou avec un retard inférieur à six minutes, contre 88,2%. TreinTramBus reconnaît une progression mais déplore que la ponctualité soit mesurée par train et non pas par voyageur. "Il y a plus de retards aux heures de pointe dans des trains bondés", relève un porte-parole de l'association flamande des navetteurs. En outre, le nouvel horaire introduit fin 2014 a prévu des temps de parcours plus longs pour bon nombre de trains, ajoutent les deux organisations. Et pour les trains qui roulent vers Bruxelles, l'arrivée est mesurée à la première gare desservie dans la capitale alors que le convoi doit encore en rallier deux. "Nous sommes en discussions avec la SNCB afin de pouvoir disposer des chiffres de ponctualité aux heures de pointe des trains roulant sur les lignes à problèmes et d'essayer ainsi de cibler les causes des retards", explique Gianni Tabbone, porte-parole de navetteurs.be. L'association francophone a effectué durant le mois de décembre ses propres mesures de ponctualité. "Selon nos observations, un train sur deux est en retard en heures de pointe sur certaines lignes ciblées reliant la Wallonie à Bruxelles, en incluant la traversée de Bruxelles", ajoute M. Tabbone. (Belga)

Nos partenaires