Les terroristes ont plus facilement accès aux armes qu'auparavant, selon une enquête

18/04/18 à 15:25 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

(Belga) Les malfaiteurs et les terroristes se procurent plus facilement qu'autrefois des armes à feu et même des armes de guerre en Europe, ressort-il d'un rapport de Project Safte qui investigue l'accès des terroristes au commerce illégal d'armes à feu. L'étude, financée par la Commission européenne, a été relayée mercredi par l'Institut flamand pour la Paix.

De grandes quantités d'armes à feu détenues par des groupes terroristes ont été saisies ces dernières années. Il en va de même pour les armes de guerre. Certains types d'armes sont en effet plus accessibles aux criminels et terroristes via la contrebande croissante venue de pays qui ne sont plus en conflit et grâce aux failles légales concernant les armes neutralisées et les pistolets d'alarme facilement convertibles. Ce sont surtout les grands criminels qui, dans la plupart des pays européens, arrivent à se procurer des armes de guerre. Ces armes ressurgissent toutefois de plus en plus sur les marchés noirs européens, les rendant accessibles aux malfrats de moindre envergure. "Avec les bonnes connexions, les terroristes sont donc aussi capables d'acquérir des armes lourdes", conclut Nils Duquet, chercheur à l'Institut flamand pour la Paix. L'étude démontre ainsi qu'une plus grande coopération entre pays européens et au sein même de ceux-ci est nécessaire afin de contenir les marchés illégaux d'armes. Une première étape consiste à combler les failles que présentent les législations nationales. Le rapport préconise en outre d'investir dans des services de maintenance spécialisés. La détection des différents acteurs du commerce illicite d'armes à feu constitue cependant la grande priorité. Pour ce faire, l'information doit être collectée, enregistrée et partagée efficacement. (Belga)

Nos partenaires