Les taxis bruxellois réclament aussi une aide pour leur sécurité

29/01/13 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Le Vif

Les taximen sont 250, selon la police, à manifester ce mardi dans les rues de Bruxelles. Ils protestent contre la politique menée par leur ministre, Brigitte Grouwels (CD&V) et contre la signature d'une charte réalisée sans les avoir consultés. Mais ils revendiqueront également une aide pour leur sécurité.

Les taxis bruxellois réclament aussi une aide pour leur sécurité

Quelque 250 taxis bruxellois, selon la police, ont emprunté les boulevards de la Petite Ceinture mardi pour protester. © Image Globe

Les taximen travaillent seuls, la nuit et avec de l'argent liquide dans leur véhicule. Ils peuvent être amenés à se rendre dans des lieux isolés, parfois dangereux, et être en contact avec une clientèle sous l'emprise d'alcool ou de drogues. Ils estiment donc être davantage exposés à la violence et aux agressions que la moyenne des travailleurs.

Ben Brik est président de l'Union Professionnelle des exploitants de taxis et même si ses taximen ne participent pas à l'action cette fois-ci, ils soutiennent l'initiative. "Au quotidien, nous devons rassurer des chauffeurs qui n'ont pas été payés ou qui ont peur de conduire la nuit et de se faire agresser comme cela s'est déjà vu !", déclare-t-il. "Cela fait des années qu'on parle de ce problème de violence et la charte de la ministre Brigitte Grouwels, c'est la goutte qui a fait déborder le vase", explique-t-il. Les chauffeurs de taxi souhaitent donc attirer l'attention sur les difficultés de leur métier lors de la manifestation de ce mardi.

Cependant, selon Christian De Coninck, porte-parole de la police locale de Bruxelles-Ville, il n'y a pas eu de dépôt significatif de plaintes dans sa localité ces derniers mois.

Des agents de sécurité comme à la STIB ?

Pour résoudre leur problème d'insécurité, les chauffeurs de taxi souhaiteraient bénéficier de mesures similaires à celles employées pour sécuriser le réseau de la STIB. Mais poster un agent de sécurité à chaque place de taxi semble quelque peu utopique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires