Les syndicats réclament une meilleure protection contre les maladies professionnelles

28/04/15 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Belga

La CSC, la FGTB et la CGSLB ont réclamé une meilleure protection contre les maladies d'origine professionnelle auprès du ministre de l'Emploi Kris Peeters, mardi, à l'occasion de la journée mondiale consacrée à la problématique. "En Europe, 100.000 travailleurs meurent chaque année d'un cancer lié à une cause professionnelle", dénonce le front commun syndical.

Les syndicats réclament une meilleure protection contre les maladies professionnelles

© istock

Les syndicats déplorent que l'Europe ait suspendu ses travaux sur la législation visant à protéger les travailleurs contre les agents cancérigènes à cause du programme européen REFIT, qui est censé rendre la législation plus simple et performante.

"En Belgique, le Fonds des maladies professionnelles ne reconnaît qu'une centaine de cancers professionnels, mais la Fondation contre le cancer estime qu'il existe environ 2.000 cas par an. Actuellement, 7% des cancers chez les hommes sont causés par le travail. Malgré cela, l'Europe suspend la révision d'une directive européenne datant d'il y a 25 ans qui visait à protéger les travailleurs contre les agents cancérigènes."

Les syndicats exigent également un élargissement de la réglementation sur les agents cancérigènes aux substances "reprotoxiques", c'est-à-dire qui nuisent à la reproduction. Ils demandent à M. Peeters de s'emparer de la problématique et de plaider pour une réglementation plus protectrice au niveau européen.

Le ministre a réagi de manière positive aux arguments des organisations. "REFIT ne peut déboucher sur la mise en danger de la santé et de la sécurité des travailleurs. Nous examinerons aussi vite que possible la manière d'intégrer les substances reprotoxiques dans la législation", a-t-il commenté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires