Les syndicats "mitigés" à l'issue d'une réunion avec le ministre de la Justice

29/10/14 à 21:56 - Mise à jour à 21:56

Source: Belga

Les syndicats ont exprimé mercredi soir leur mécontentement à l'issue d'une réunion avec le ministre de la Justice Koen Geens concernant la situation dans les prisons. "C'est un coup de massue", a lancé Serge De Prez, secrétaire permanent de la CSC Services publics, à propos de la question du congé préalable à la pension.

Les syndicats "mitigés" à l'issue d'une réunion avec le ministre de la Justice

© Belga

"On vient de nous annoncer qu'on passerait de 57 à 60 ans. Il y a deux ans, on était déjà passé de 55 à 57 ans. Rien n'est adapté pour les gens de cet âge-là. On ne tient pas compte de la pénibilité et du travail lourd effectué en prison", s'est insurgé M. De Prez.

"Je sors très mitigé de la réunion", a pour sa part déclaré Michel Jacobs, de la CGSP Amio. "On n'est finalement pas plus avancé que la semaine dernière. Nous sommes pourtant venus avec des points très précis. A chaque fois, on nous demande du temps et de la patience. Moi, je n'en ai plus, et l'accord de gouvernement ne nous inspire pas confiance", a poursuivi le syndicaliste. "Vendredi, nous ferons savoir à l'administration et au ministre si nous activons le préavis de grève que nous avions déposé la semaine dernière, à une date à encore définir."

"L'information va vite passer dans les prisons", selon Serge De Prez. "Les agents risquent clairement de très mal le prendre. En fonction du retour du terrain, nous prendrons bien évidemment nos responsabilités. Pour l'instant, je souhaite rester dans le cadre des actions syndicales déjà prévues et j'appelle tous les affiliés à venir en nombre à la manifestation nationale du 6 novembre, mais je ne peux pas promettre qu'il n'y aura pas ça et là des actions spontanées."

Le deuxième point à l'ordre du jour de la réunion concernait les promotions. "Le ministre semble avoir fait son travail en plaidant auprès du ministre du Budget. Nous devons attendre", a déclaré Serge De Prez. "Mais nous ne le pouvons pas, puisque des augmentations barémiques sont prévues dès le 1er novembre", a rappelé son collègue Filip Dudal, de l'ACV.

"Lors de la première réunion, le ministre s'était montré à l'écoute et avait pris du temps. Il s'est encore montré cordial cet après-midi. Mais nous voulons à présent des actes", a conclu Michel Jacobs.

Contacté par l'agence Belga, le cabinet de Koen Geens a rappelé que le ministre "tient beaucoup au dialogue social". "Depuis sa prise de fonction il y a deux semaines, il a déjà consulté les syndicats à deux reprises et continuera à le faire", a signalé sa porte-parole.

"Les syndicats reprochent le manque de réponses du ministre. Mais il doit examiner les dossiers et se concerter avec tous les acteurs, dont ses collègues du Budget (Hervé Jamar), des Pensions (Daniel Bacquelaine), de la Fonction publique (Steven Vandeput) et de l'Emploi (Kris Peeters). Sur la question du congé préalable à la pension, la porte-parole a signalé que "le ministre tient beaucoup à la spécificité du système actuellement en vigueur", précisant qu'"aucune décision n'a été prise quant à l'augmentation de l'âge du départ en congé à 60 ans."

Une nouvelle réunion entre les syndicats et le ministre de la Justice est prévue le 4 novembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires