Les sunnites confrontés à des attaques de la part des forces irakiennes

18/10/16 à 03:41 - Mise à jour à 03:43

Source: Belga

(Belga) Les musulmans sunnites fuyant les territoires détenus par le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Irak sont confrontés à la torture, aux disparitions et aux exécutions extrajudiciaires lors d'attaques de représailles par les milices et forces du gouvernement irakien, dénonce l'ONG de défense des droits de l'homme, Amnesty International mardi.

Des preuves collectées au cours de centaines d'interviews révèlent "un contrecoup terrifiant envers les civils", qui fuient les territoires aux mains de l'EI et reflètent "le risque de violations de masse alors que les opérations militaires pour reprendre la ville de Mossoul sont en cours", affirme Amnesty dans un rapport. "L'Irak est actuellement confronté à de mortelles et très sérieuses menaces sécuritaires de la part de l'EI, mais il ne peut y avoir de justification à des exécutions extrajudiciaires", affirme Philip Luther, le directeur d'Amnesty pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. "Alors que les préparatifs pour la reprise de Mossoul sont en cours, il est crucial que les autorités irakiennes assurent que ces abus épouvantables n'arrivent plus", ajoute-t-il. Amnesty demande que les autres nations qui soutiennent les actions militaires contre l'EI en Irak "démontrent qu'elles ne vont pas fermer l'oeil sur ces violations". Le rapport d'Amnesty et basé sur des interviews avec 470 anciens détenus, témoins, activistes, officiels et proches des victimes. Il accuse les milices chiites progouvernement et les forces gouvernementales de "violations humaines sérieuses, dont des crimes de guerre". (Belga)

Nos partenaires