Les spectateurs de la City Parade pas les bienvenus à Molenbeek

23/08/11 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Le Vif

Le bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux (PS), a été piqué au vif par l'information du Vif/L'Express suivant laquelle il avait refusé que la station de métro Belgica, qui se trouve sur le territoire de sa commune, serve de voie prioritaire à la dispersion du public qui aura assisté à la City parade, une grande fête techno, le 27 août prochain.

Les spectateurs de la City Parade pas les bienvenus à Molenbeek

© Image Globe

Le Vif/L'Express maintient son information. Lors de deux réunions de coordination avec les services d'ordre concernés et l'organisateur, les 10 et 11 août, l'une chez le gouverneur de la province, l'autre à Bruxelles-Ville, le représentant de la commune de Molenbeek a fait valoir qu'en raison du ramadan, il n'était pas judicieux que le public reparte par la station Belgica.

En fait, il y a mis son veto, au grand dam de la police du métro (SPC). Les autres polices locales (Saint-Josse, Schaerbeek et Bruxelles-Ville) et l'organisateur de la City Parade ont donc dû réorganiser le plan de dispersion, en privilégiant les stations de métro Yser et Sainte-Catherine (territoire de Bruxelles-Ville).
Par rapport à Tour&Taxis, où le cortège de chars doit arriver pour le closing festival entre 18 et 20 heures, ce n'est pas le chemin le plus évident. Le porte-parole de la Ville de Bruxelles nous a confirmé que de nouveaux panneaux de signalisation avait dû être fabriqués dare-dare après la décision molenbeekoise. Bien sûr, Philippe Moureaux n'a pas le pouvoir d'interdire à quiconque l'accès d'une station de métro. Mais il s'est fermement opposé à ce que l'itinéraire le plus facile soit fléché, pour préserver la tranquillité de sa commune.

Quant aux rumeurs de menaces homophobes, le Vif/L'Express ne détient aucun courriel de cette nature. Mais selon plusieurs sources, ces rumeurs auraient été relayées lors de réunions de coordination, mais pas par la représentante de Molenbeek.

Enfin, le Vif/L'Express n'a jamais prétendu que la City Parade et sa vingtaine de chars techno devait passer à travers Molenbeek. La topographie de la commune ne s'y prête absolument pas. Seuls quelques mètres sont concernés, rue Picard. Le vrai problème est celui-ci du refus de Molenbeek d'encourager le passage, dans ses quartiers, du flux des spectateurs de la City Parade.

M.-C.R.

Nos partenaires