Les soutiens aux agriculteurs tendent à s'uniformiser entre l'OCDE et les pays émergents

16/06/16 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Belga

(Belga) Une convergence persistante entre le niveau moyen du soutien aux producteurs agricoles dans les pays de l'OCDE et dans les économies émergentes est constatée par l'OCDE dans son dernier rapport "Politiques agricoles- Suivi et évaluation 2016", publié jeudi. Des divergences sont toutefois notées entre pays. La publication porte sur 50 pays, dont les pays de l'OCDE, tous les États membres de l'Union européenne et neuf économies émergentes (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Colombie, Indonésie, Kazakhstan, Russie, Ukraine et Vietnam).

Les soutiens aux agriculteurs tendent à s'uniformiser entre l'OCDE et les pays émergents

Les soutiens aux agriculteurs tendent à s'uniformiser entre l'OCDE et les pays émergents © BELGA

Dans l'OCDE, le soutien au secteur a diminué d'environ de moitié ces 30 dernières années pour atteindre 17% des recettes agricoles brutes. Les économies émergentes soutiennent, elles, davantage les agriculteurs. L'uniformisation du soutien tend à se confirmer, une tendance déjà notée dans le rapport de 2015. D'après l'estimation du soutien aux producteurs (ESP), un indicateur de l'OCDE, les pays étudiés ont consacré en moyenne, entre 2013 et 2015, 585 milliards de dollars par an (469 milliards d'euros) aux producteurs agricoles. Il faut ajouter 87 milliards de dollars (69 milliards euros) investis dans les services d'intérêt général nécessaires au fonctionnement du secteur dans sa globalité. Sur la période 2012-2014, les montants atteignaient respectivement 601 milliards de dollars (450 milliards d'euros) et 135 milliards de dollars (103 milliards d'euros). L'Union européenne réduit graduellement son soutien aux agriculteurs depuis la moitié des années 1990, note le rapport. Une proportion écrasante des aides (plus de 85%) va directement aux producteurs. L'UE investit également dans la connaissance et les infrastructures, dans le cadre des services d'intérêt général. De manière générale, 68% du soutien accordé par les 50 pays étudiés était fourni sous la forme de soutien des prix du marché. Ces mesures distordent les décisions de production et peuvent significativement distordre le marché, regrette l'OCDE dans son rapport. L'organisation souligne que relativement peu du soutien accordé s'adresse directement aux défis auxquels le secteur est confronté. (Belga)

Nos partenaires