Les socialistes nivellois inquiets pour l'avenir de la Pharmacie militaire

21/10/16 à 00:25 - Mise à jour à 00:27

Source: Belga

(Belga) Les membres de l'opposition socialiste au conseil communal de Nivelles ont exprimé jeudi leurs inquiétudes concernant l'avenir de la Pharmacie militaire. Une question sur le sujet, posée il y a quelques semaines par le député Stéphane Crusnière (PS) au ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), n'a pas débouché sur une réponse claire. André Flahaut, ancien ministre de la Défense et chef de file des socialistes nivellois, appelle dès lors la majorité MR-CDH-Ecolo aux commandes à Nivelles à prendre des initiatives pour le maintien du site, où plus de 230 personnes sont encore actives.

André Flahaut craint une possible privatisation de certaines missions de la composante médicale de l'armée, qui aurait pour effet de faire disparaitre la Pharmacie militaire installée à Nivelles. La fabrication de médicaments tend à disparaitre, et les missions actuelles sont essentiellement en rapport avec le stockage. Après avoir regretté au conseil communal de septembre que la majorité au pouvoir à Nivelles ne prenne pas l'initiative d'une motion réclamant le maintien de Pharmacie militaire à Nivelles, l'opposition socialiste constate qu'il n'y a toujours eu aucune prise de position publique allant dans ce sens. Le PS demande dès lors à la majorité de mieux défendre l'avenir de la Pharmacie militaire. Elle suggère aussi que la Ville de Nivelles, en parallèle, réfléchisse avec différents acteurs de terrain (Intercommunale du Brabant wallon, secteur associatif, clubs sportifs, etc.) à un plan B, c'est-à-dire à une affectation alternative du site en cas d'abandon par l'armée. (Belga)

Nos partenaires