Les sirènes cèderont peu à peu le pas au nouveau moyen d'alerte de la population BE-Alert

03/01/18 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Belga

Le Centre de crise et les communes peuvent désormais tester une fois par mois leur système d'alerte de la population grâce au nouveau projet BE-Alert, indique mercredi le Centre de crise du SPF Intérieur. Le réseau de sirènes sera quant à lui démantelé.

Les sirènes cèderont peu à peu le pas au nouveau moyen d'alerte de la population BE-Alert

© iStock

Depuis sa mise en service en juin 2017, BE-Alert a été utilisé dix fois pour prévenir les citoyens de différentes situations d'urgence. Au cours des tests mensuels planifiés, les autorités peuvent vérifier la procédure et le fonctionnement technique du système. "Ces exercices sont aussi l'occasion de rappeler aux gens de s'inscrire sur la plateforme www.be-alert.be", ajoute le Centre de crise. Les villes et communes décideront elles-mêmes du nombre d'essais du système par an, qui peut être testé chaque premier jeudi du mois à partir de 2018. Durant cette phase-test, les messages seront envoyés à une centaine de contacts sur une partie du territoire. Les essais seront préalablement annoncés par les autorités communales au moyen de plusieurs canaux d'information; tandis qu'au même moment, le Centre de crise peut envoyer à grande échelle un message-test vers tous les téléphones mobiles actifs dans la zone sélectionnée. Ce type de tests sera également annoncé au préalable. Quelque 70 sirènes électroniques entourent actuellement les sites nucléaires et les entreprises Seveso. Celles-ci seront systématiquement démantelées à partir de janvier 2018. Les tests trimestriels habituels du réseau de sirènes auront encore lieu en 2018, à savoir le 4 janvier, le 5 avril, 5 juillet et le 4 octobre. Il n'y aura plus de test du réseau des sirènes à partir de 2019.

En savoir plus sur:

Nos partenaires