Les services de renseignement envisagent "une vague" de combattants djihadistes

13/11/16 à 14:58 - Mise à jour à 15:00

Source: Belga

(Belga) Les services de renseignement européens travaillent sur l'hypothèse d'une "vague" de 3.000 à 5.000 combattants de l'État islamique qui pourraient rentrer en Europe en raison du recul de l'organisation terroriste, a indiqué dimanche le ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

Les services de renseignement envisagent "une vague" de combattants djihadistes

Les services de renseignement envisagent "une vague" de combattants djihadistes © BELGA

"On voit que l'État islamique est sous pression avec les attaques à Raqqa et Mossoul. Soit les combattants belges restent là-bas pour aider à la défense de l'État islamique. L'autre hypothèse, c'est que l'État Islamique renvoie ces combattants. Et pas seulement les 200 Belges sur place, mais les 3.000 à 5.000 européens qui s'y trouvent", a affirmé M. Jambon (N-VA) sur le plateau de "A votre avis" (RTBF). "Tous les services de renseignements sont en train de suivre cela, et échangent des informations à ce sujet. Si cette vague arrive, nous devons être prêts", a-t-il ajouté. En Belgique, 117 personnes parties combattre dans la région en sont revenues, a détaillé Jan Jambon. La moitié sont en prison, les autres sous surveillance. "Il y a aussi quelques dizaines de personnes qui ont essayé d'aller en Syrie, ils sont aussi sous surveillance". A ses yeux, la Belgique est toutefois plus sûre qu'avant les attentats de Paris il y a un an, en raison de la trentaine de mesures prises par le gouvernement et qui sont "presque toutes mises en ?uvre" désormais. "Il y a beaucoup plus de culture de la sécurité qu'avant, notamment de la part de la population qui suit les directives des services de sécurité". (Belga)

Nos partenaires