Les services d'aide à la jeunesse sont débordés et partent en grève

19/05/10 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Le Vif

Au service d'aide à la jeunesse de Tournai, les délégués ont en charge environ 90 jeunes chacun, alors que la norme est de 47. Une situation très problématique, qui l'incite à partir dans un mouvement de grève au finish. D'autres SAJ suivront le mouvement.

Les services d'aide à la jeunesse sont débordés et partent en grève

© Thinkstock

Réclamant l'engagement de cinq personnes afin de pouvoir traiter correctement les dossiers, les 15 agents du Service d'aide à la jeunesse (SAJ) de Tournai ont débuté mercredi matin une grève au finish. L'action est menée en front commun CSC-SP et CGSP. Jeudi, une grève sera également lancée au SAJ de Charleroi qui connaît des difficultés similaires. "Des actions sont aussi prévues à Marche et Neufchâteau", précise Didier Cornet de la CSC-SP.

Le Conseil communautaire de l'aide à la jeunesse a fixé à 47 jeunes la norme quant à la charge de travail d'un délégué. En Communauté française, quelques SAJ travaillent dans des conditions qui se rapprochent de cette norme. Depuis des années, le SAJ de Tournai travaille avec un nombre de délégués insuffisant. En moyenne, chaque délégué gère en permanence la situation de quelque 90 jeunes, soit le double de la norme, sachant en plus qu'un flux de nouvelles demandes alimente constamment ce chiffre.

"Cette situation a conduit à un épuisement des travailleurs. La médecine du travail a récemment constaté cet état de fait. Notre hiérarchie, tant au niveau administratif que politique, a été informée depuis de longs mois, sans résultat. Les travailleurs sont déterminés et demandent qu'il soit procédé sans délai au recrutement de cinq agents supplémentaires. Cela nous permettrait d'atteindre une norme intermédiaire de 60 jeunes par délégué, une norme proposée récemment par notre directrice générale", explique M. Cornet.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires