Les services anti-terrorisme communiquent via un très ancien système

15/01/15 à 06:36 - Mise à jour à 06:36

Source: Belga

Les magistrats belges et les services de renseignement et de sécurité se communiquent leurs informations sur des dossiers de terrorisme via un très ancien système qui tombe régulièrement en panne, lit-on jeudi dans De Tijd.

Les services anti-terrorisme communiquent via un très ancien système

Steven Vandeput (N-VA). © Belga

Le système, appelé BINII (Belgian Intelligence Network Information Infrastructure), a été développé il y a des années par la Défense. Mais aucun budget n'a depuis lors été réellement dégagé pour le moderniser.

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) a indiqué qu'une somme d'argent avait finalement été débloquée l'année dernière afin de procéder à la modernisation du système de communication, tout en avertissant que cela n'allait pas se produire dans l'immédiat.

Un appel d'offres public a en effet déjà été lancé pour acheter de nouveaux PC et appareils. Mais il faudra attendre deux ans pour que l'ensemble du réseau soit modernisé et davantage encore pour y connecter les différents services.

En savoir plus sur:

Nos partenaires