Les secrets de la banque de données des djihadistes partis en Syrie

31/08/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:24

Source: Knack

Depuis quatre ans, les services de sécurité belges rassemblent des informations sur les Belges partis combattre en Syrie ainsi que sur les candidats au départ. Nos confrères de Knack ont pu consulter cette banque de données et ont rassemblé de nouveaux chiffres relatifs à la lutte contre le terrorisme en Belgique. Aperçu en dix questions.

Cet automne, tous les yeux seront braqués sur la commission parlementaire dirigée par Patrick Dewael (Open VLD) qui étudie les circonstances qui ont mené aux attentats terroristes à Bruxelles. Avant la pause estivale, l'accent était mis sur les secours. En septembre, la Commission poursuivra ses travaux et les acteurs de la sécurité belge - la police, le parquet, les services de renseignement, l'OCAM - feront l'objet d'une étude approfondie. Le suivi de combattants partis en Syrie sera l'un des sujets brûlants de la commission d'instruction parlementaire. Knack a plongé dans la banque de données de l'état et énumère les conclusions principales.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires