Les réseaux sociaux toujours plus populaires pour souhaiter les voeux de Noël

25/12/17 à 12:34 - Mise à jour à 14:09

Source: Belga

Comme lors des années précédentes, les Belges ont privilégié Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat ou encore WhatsApp au détriment des SMS pour envoyer leurs voeux de Noël.

Les réseaux sociaux toujours plus populaires pour souhaiter les voeux de Noël

© Getty Images

L'utilisation des données mobiles via smartphone continue donc sa progression tandis que le nombre de messages texte ne cesse, lui, de diminuer, ressort-il lundi des chiffres des opérateurs télécoms pour la soirée du 24 décembre.

Chez Proximus, premier opérateur du pays, l'utilisation des données a augmenté de 83% par rapport à l'an dernier pour atteindre 59.159 gigabytes. Quelque 7.237.098 SMS ont été échangés dans la nuit du 24 décembre, soit une une baisse de près de 12%. La diminution apparaît aussi clairement si l'on compare le pic de SMS envoyés par seconde: 627 messages cette année contre 710 en 2016.

Même constat chez Orange, puisque 54.000 gigabytes de voeux ont été envoyés, ce qui représente une progression de 50% par rapport à l'an dernier. Au total, 7 millions de SMS ont été échangés, soit une diminution de 9%. Le pic de SMS envoyés a été atteint à minuit, avec 377 messages par seconde. Le nombre d'appels a, quant à lui, diminué d'un peu plus de moitié pour s'établir à plus d'un million.

"Facebook, Twitter, Instagram sont désormais les moyens les plus prisés pour transmettre les voeux de Noël", a commenté un porte-parole d'Orange. "De plus en plus de personnes ont un smartphone et les utilisateurs sont toujours plus connectés, même à la table du réveillon".

Du côté de Telenet, 47.155 gigabytes ont été utilisés, ce qui représente une augmentation de 57% par rapport à l'année dernière. "Au total, les clients de la téléphonie mobile sur le réseau de Telenet (Telenet, BASE, Mobile Vikings, JIM Mobile, Lyca, ...) ont envoyé 5,38 millions de SMS, soit 9% de moins qu'en 2016", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires