Les règles de bonne gouvernance pour les cabinets wallons

03/08/17 à 15:12 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

Alléger les cabinets ministériels et réduire le parc automobile dont disposent les ministres, ce sont quelques-unes des premières mesures décidées par le gouvernement wallon "nouvelle formule", composé du MR et du cdH, qui a tenu sa première réunion jeudi matin dans la bonne humeur à Namur.

Les règles de bonne gouvernance pour les cabinets wallons

Borsus © Belga

Les sept ministres, dont le ministre-président Willy Borsus, ont entériné le principe d'une réduction d'au moins 10% des effectifs des cabinets ministériels. La précédente équipe - qui comptait un membre de plus - employait 384 personnes. "Nous voulons réduire ce nombre d'au moins 10%", a souligné M. Borsus lors d'un point presse. "Mais s'il est possible de faire mieux, on fera mieux."

Les ministres ne pourront pas non plus engager des membres de leur famille, jusqu'au deuxième degré. Cela concerne donc les enfants, les parents ou les frères et soeurs, mais pas les neveux et nièces, ou les cousins et cousines. "C'est d'abord une question de principe: on ne veut pas prêter le flanc à des critiques", a relevé Willy Borsus. Le fait de s'arrêter au deuxième degré de parenté permettra qu'il n'y ait "ni avantage ni inconvénient pour les membres de la famille" des ministres. Le ministre de l'Agriculture, René Collin (cdH), a précisé que l'Assemblée nationale française venait justement de se doter d'une règle similaire, dans la foulée des scandales révélés durant la campagne présidentielle française. Il était en effet apparu que le candidat des Républicains, François Fillon, avait déclaré employer sa femme Penelope, alors que personne ne se rappelle l'avoir vue dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

René Collin échappe d'ailleurs de peu à la nouvelle règle, vu qu'il emploie à son cabinet son neveu. "Il avait été engagé à l'époque par Benoît Lutgen quand il était ministre wallon, sur concours, d'ailleurs", rappelle le ministre. Jean-François Collin est responsable Ruralité au cabinet du ministre de l'Agriculture.

Les collaborateurs des cabinets qui seraient détachés d'un organisme d'intérêt public (tel que le Forem, la SPAQuE, la SOWAER ou la société wallonne du Logement par exemple) devront obligatoirement occuper leur poste au cabinet à temps plein. Il ne sera plus possible de rester à temps partiel dans l'OIP.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de faire le bilan de son parc automobile, pour ensuite le réduire et avancer vers une flotte de véhicules plus verts. "Il n'a pas fallu trois minutes à certains pour se rendre compte qu'il y avait trop de voitures", a commenté Willy Borsus. Les ministres viendront déjà aux prochaines réunions avec un relevé précis, afin de voir dans quelle mesure le nombre de véhicules peut être réduit. Le parc restant sera progressivement renouvelé pour remplacer les véhicules au diesel par des alternatives plus écologiques. Chaque cabinet devra aussi disposer d'au moins un véhicule électrique.

Les ministres vont aussi charger les services financiers de travailler à une réduction de leur salaire de 10%. "Nous l'avions promis, nous allons le faire", a encore noté le ministre-président wallon.

Le gouvernement n'a pas encore chiffré les économies que ces mesures permettront de réaliser "puisque nous ne sommes en fonction que depuis cinq jours ouvrables", a relevé le ministre-président.

Nos partenaires