Les réformes seront poursuivies, malgré l'impact de la crise sur les finances

20/10/16 à 17:48 - Mise à jour à 17:51

Source: Belga

(Belga) La stagnation des recettes et l'impact toujours présent des attentats sur l'économie bruxelloise et les politiques à mener ne détourneront pas le gouvernement bruxellois d'une série de réformes qu'il a engagées notamment en matière d'emploi, de logement, de mobilité et de développement territorial. Il le fera tout en veillant à conserver un budget à l'équilibre l'an prochain, a affirmé en substance jeudi le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière.

Lisant la déclaration de politique générale de son gouvernement, Rudi Vervoort a tout d'abord dressé un bilan à mi-législature de l'action de son gouvernement. Il a souligné que la sécurité et l'appui financier aux communes occuperaient une place en vue dans les moyens dégagés dans le cadre du projet de budget 2017: 30 millions de plus dans la dotation au communes; 36 millions d'euros de plus dans le fonds de compensation fiscale à l'attention de celles-ci; et par ailleurs 28 millions d'euros de dépenses au profit des dispositifs de sécurité régionaux et des zones de police. En matière d'emploi, M. Vervoort a mis en exergue le montant de 21 millions d'euros qui sera consacré contrat d'insertion lancé en 2016. Il a confirmé la poursuite de la réforme de la fiscalité régionale, de la Stratégie 2025 pour l'économie et l'emploi, et la définition es orientations permettant de recentrer plus de 200 millions d'euros de moyens vers les demandeurs d'emploi à travers les politiques des "groupes cibles". M. Vervooort a par ailleurs évoqué les grandes orientations du projet de Plan Régional de Développement Durable aux horizons 2025 et 2040. Celui-ci sera mis à l'enquête publique en janvier. (Belga)

Nos partenaires