Les promesses de Paul Magnette

14/03/15 à 11:57 - Mise à jour à 11:56

Source: Le Vif/l'express

Après deux ans de mandat, Paul Magnette se projette dans l'avenir. Et fait part de ses principales promesses en matière de redéploiement urbain, pour 2017 et la fin de la législature.

Les promesses de Paul Magnette

© Belga

Charleroi dans deux ans. "La grande majorité des chantiers de la Ville-Basse seront terminés", assure Paul Magnette. Il en va de même pour trois projets culturels, finalisés dès cette année : le Quai de l'image, rebaptisé Quai 10, la rénovation du BPS22 (photo), soit l'espace de création contemporaine de la Province de Hainaut, et l'extension de Charleroi Danses, dont l'intendant général attend aujourd'hui un suivi budgétaire. Le bourgmestre compte entamer les travaux de reconversion de la Porte Ouest. Objectif : raser les friches industrielles, densifier l'habitat et l'activité économique en y intégrant des espaces verts. La nouvelle caserne des pompiers devrait par ailleurs voir le jour en 2016. Charleroi dans quatre ans. Les futurs chantiers de "Charleroi District Créatif" (photo, à droite), subsidiés par la programmation 2014-2020 des fonds européens, seront en cours de finalisation. En parallèle, Paul Magnette veut déployer une stratégie métropolitaine sous l'angle des bassins de vie, Charleroi étant une "zone de chalandise" de 600 000 habitants. "Dans quatre ou cinq ans, l'essentiel de la stratégie de rénovation urbaine se fera clairement ressentir, promet-il. Mais je ne me fais aucune illusion : il faudra encore quelques années de travail. Les autres grandes villes ont mis 20 ans pour se redresser."

Ch. L.

En savoir plus sur:

Nos partenaires