Les prisons recrutent des agents pénitentiaires

30/03/18 à 21:31 - Mise à jour à 21:33

Source: Belga

(Belga) En février et mars, 71 nouveaux agents pénitentiaires sont entrés en fonction (44 en Flandre, 13 en Wallonie et 14 à Bruxelles). En avril et mai prochains, 80 nouvelles entrées en service sont prévues, fait savoir vendredi le ministre de la Justice Koen Geens.

"Le nombre d'entrées en fonction pour le mois de mai peut encore augmenter, car les chiffres du test de sélection de décembre 2017 ne sont pas encore intégralement connus", précise le ministre. Ces engagements font suite au protocole que Koen Geens a conclu en février avec les syndicats des établissements pénitentiaires. Ce texte garantit un cadre rempli globalement à concurrence de 6.825 équivalents temps plein. Pour tout départ connu, une procédure de recrutement doit être entamée trois mois à l'avance et, chaque mois, les prisons peuvent puiser dans la réserve. D'après les chiffres du cabinet, le nombre de gardiens de prison a à peine augmenté depuis lors. Il est passé de 6.713,06 équivalents temps plein le 1er janvier 2018 à 6.715,68 le 26 mars. En novembre 2017, les prisons comptaient encore 6.771 agents pénitentiaires. Le nombre de départs a donc été plus important que le nombre d'entrées, mais les autorités espèrent à présent renverser la tendance. Les personnes qui souhaitent déposer leur candidature peuvent s'inscrire jusqu'au 12 avril sur le site du Selor (www.selor.be). "Nos prisons ont besoin de suffisamment de personnel afin de garantir l'encadrement et la surveillance des détenus. Une peine doit viser la réinsertion du détenu dans la société. Les employés pénitentiaires, en tant que premiers points de contact avec eux, peuvent y contribuer largement et ainsi ?uvrer à une société plus sûre", souligne M. Geens. (Belga)

Nos partenaires