Les présidents de la N-VA et du CD&V ne partent pas en vacances ensemble

29/07/16 à 18:59 - Mise à jour à 18:59

Source: Belga

(Belga) Les présidents de la N-VA, Bart De Waver, et du CD&V, Wouter Beke, se sont montrés avares en amabilités vendredi au sujet de la présence au sein du cabinet de la secrétaire d'Etat bruxelloise du CD&V Bianca Debaets, depuis l'an dernier, de Youssef Kobo, auteur de chroniques régulières dans des medias flamands. Dans le périodique Joods Actueel cité par De Morgen, le patron de la N-VA Bart De Wever a dit ne pas comprendre que Youssef Kobo qui le considère comme "le saint-patron des racistes" travaille au sein d'un cabinet CD&V. Son homologue du CD&V a quant à lui dit s'inquiéter du "discours écoeurant, digne de Trump" de la N-VA.

"En ce qui concerne le CD&V, je ne veux pas en faire une joute politique, mais j'ai ouvert de grands yeux en apprenant le recrutement de Youssef Kobo qui m'a qualifié de saint-patron de tous les racistes. C'est ainsi que tu vois dans la durée quels amis tu as", a notamment dit Bart De Wever. "Je trouve très étrange qu'un président de parti doive s'occuper d'un collaborateur de cabinet d'un autre parti. Il y a tout de même une sérieuse différence de niveau si Bart De Wever intervient de tout son poids pour me 'tackler'. Je me demande ce qui joue dans cette affaire car c'est plutôt exceptionnel", a réagi pour sa part le collaborateur de Bianca Debaets. "Il a apparemment dû chercher longtemps pour trouver quelque chose pour me tackler parce qu'il fait référence à un poste Facebook d'il y a x années et le rapporte comme si cela s'était passé hier. Il y a une grande différence entre un étudiant qui dit quelque chose de stupide ou sans nuance sur Facebook et un président de parti qui utilise un média pour rendre le collaborateur d'un autre parti suspect. C'est tout simplement une faute", a ajouté Youssef Kobo. (Belga)

Nos partenaires