Les premiers demandeurs d'asile accueillis à La Roche

10/12/10 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Le Vif

Les premiers demandeurs d'asile arriveront ce vendredi au centre d'accueil de Fedasil à La Roche-en-Ardenne (Borzée). En une semaine, cet ancien centre de vacances a été transformé par Fedasil en un centre d'accueil d'urgence, indique le service chargé de l'accueil des demandeurs d'asile.

Les premiers demandeurs d'asile accueillis à La Roche

© BELGA

Situé dans le hameau de Borzée à La Roche-en-Ardenne, le centre pourra héberger au moins 250 demandeurs d'asile. Trente personnes y seront accueillies dans un premier temps, indique Fedasil dans un communiqué.

Il s'agit d'un centre d'accueil d'urgence, comparable aux centres d'accueil d'urgence de la Croix-Rouge de Belgique implantés sur les sites de la Défense. Les résidents y séjourneront donc seulement quelques semaines pour ensuite être transférés vers un centre d'accueil régulier.

Un accompagnement sera offert dans ce centre d'urgence. Durant la phase de lancement, Fedasil pourra compter sur le dévouement de 50 volontaires émanant des autres centres d'accueil fédéraux en Belgique.

Entre-temps, l'Agence a entamé le processus de recrutement de 25 nouveaux employés, dont un directeur de centre, des travailleurs sociaux et également des collaborateurs logistiques, administratifs, médicaux et de l'accueil. Les collaborateurs de l'ancien centre de vacances, qui a fermé ses portes cet automne, ont été invités à déposer, eux-aussi, leur candidature, précise Fedasil. La centrale syndicale CGSP, qui est propriétaire du bâtiment, a conclu avec Fedasil un contrat de location valable jusque fin novembre 2011.

Ouverture d'un compte d'urgence pour les demandeurs d'asile
Trois associations humanitaires ont ouvert un compte pour aider les demandeurs d'asile sans abri durant l'hiver. Les sympathisants peuvent faire un geste financier sur le compte 732-0131243-53. Les trois associations Médecins du monde, la Ligue (francophone) des droits de l'Homme et le Centre d'Action Laïque ont lancé cette action, car selon elles, les autorités ne font pas assez pour les demandeurs d'asile.

Depuis octobre 2009, 7.600 personnes issues de Fedasil n'ont ni toit, ni accompagnement médical, social et juridique; selon ces associations Les associations humanitaires ne voient pas d'autres possibilités que d'ouvrir un fonds d'urgence pour les demandeurs d'asile.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires