Les premières fiches de paie de 2012 probablement trop optimistes

22/12/11 à 07:39 - Mise à jour à 07:39

Source: Le Vif

Les premières fiches de paie de 2012 seront plus que probablement trop optimistes et les travailleurs pourraient devoir rembourser par la suite des dizaines, voire des centaines, d'euros, affirme ce jeudi la société SD Worx dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Les premières fiches de paie de 2012 probablement trop optimistes

© Thinkstock

Les secrétariats sociaux en Belgique, qui établissent les fiches de paie mensuelles pour plusieurs milliers d'entreprises et s'assurent que ces fiches soient en adéquation avec les évolutions les plus récentes de la législation, vont devoir réaliser un exploit. En effet, le gouvernement Di Rupo a approuvé de nombreuses modifications budgétaires, dont la plus en vue est celle touchant aux voitures de société.

Selon SD Worx, il n'y a encore aucun texte de loi, ni d'arrêtés royaux. Les chances que ces textes soient prêts pour calculer correctement les salaires de janvier sont quasi inexistantes. Certains grands secrétariats prévoient dès lors d'importants problèmes liés, entre autres, à la vitesse avec laquelle les nouvelles lois seront votées au parlement.

D'après Jan Boden, de SD Worx, la Belgique n'a pas la meilleure des réputations en ce qui concerne la qualité de ses textes législatifs. "La rapidité avec laquelle les textes doivent être rédigés m'effraie au plus haut point. Le risque est grand que l'interprétation des lois soit très variable, et qu'il reste de nombreuses questions en suspens auxquelles il n'y aura pas de réponses avant plusieurs semaines", dit-il.

Le temps que tout le processus législatif soit accompli, nous serons sûrement déjà en février, peut-être même en mars. Beaucoup de salariés recevront alors une rectification à leurs premières fiches de paie de l'année et devront vraisemblablement rendre l'argent indûment perçu.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires