Les poissons d'avril de la presse web

01/04/11 à 17:45 - Mise à jour à 17:45

Source: Le Vif

Même les journaux d'information se prêtent au jeu du 1er avril ! Petit récapitulatif.

Sur le site duSoir, vous trouverez un article politique à l'apparence très sérieuse, et pourtant... Albert II aurait persuadé Michel Daerden de servir de prendre le relai en tant que médiateur. Et le quotidien va même jusqu'à expliquer comment Daerden s'est laissé convaincre : "le Roi avait fait ouvrir plusieurs grands crus qui contribuèrent forcément à convaincre son interlocuteur".
RTL a imaginé un scénario qui aura certainement fait bondir les opposants de "tout-sécuritaire". Trois militaires seraient venus en renfort dans une école maternelle bruxelloise afin de pallier le manque de personnel. Témoignages de l'institutrice, témoignages de parents d'élèves... tous les éléments étaient présents pour assurer la véracité de l'info. Si certains en ont douté, peut-être ont-ils oublié l' "encadrement militaire" proposé par Ségolène Royal pour recadrer les élèves perturbateurs...

Bonne (fausse) nouvelle pour les automobilistes. La RTBF annonçait qu'à défaut d'entente sur un code de la route commun à toute la Belgique, il n'existerait tout simplement plus à partir d'aujourd'hui la fin du Code de la route à Bruxelles : "Désormais, il n'y ni limitation de vitesse, ni règle de stationnement, ni aucune règle de priorité dans la capitale." Un poisson d'avril peu crédible (voire dangereux) mais qui aura certainement fait rêver les collectionneurs d'amendes !

Télé Bruxelles a profité de cette journée de la blague pour faire part de son mécontentement. Dès hier, la chaîne confirmait en déclarant qu' "à partir de minuit, les membres du personnel et du Conseil d'administration, viendront lire tour à tour les pages du décret. L'opération devrait durer plus de 5 heures.". De quoi s'agit-il au juste ? De définir le montant des financements des télévisions locales sur des critères tenant plus à la quantité, qu'à la qualité de l'information. La plaisanterie n'a pas vraiment plu au député MR Alain Destexhe, qui l'a qualifiée devant le parlement de la Communauté française d' "inacceptable". Oups... il ne faudrait pas que le 1er avril devienne le jour des règlements de compte...
L'humour permet souvent de passer des messages sous couverture. Tôt ce matin, La Croix a fait croire à ses lecteurs que le CSA avait demandé "aux chaînes de télévision et aux stations de radio de bien vouloir respecter, à compter du vendredi 1er avril, "un jour par mois sans Johnny Hallyday". Peu être une occasion déguisée pour le journal de dénoncer la présence accrue de l'une des personnalités publiques préférées des Français... ? En tout cas, la blague n'a certainement pas dû plaire aux inconditionnels fans de la star !
Pas de prise de risque du côté de Libération qui s'est contenté de relater le poisson d'avril fomenté par la SNCF : sa voix (Simone Hérault) a décidé de jouer avec les nerfs des voyageurs en diffusant de fausses informations dans les gares. Au moins, les passagers sont prévenus, inutile de s'énerver contre le réseau ferroviaire. Enfin... pas aujourd'hui !

Et puis... le meilleur pour la fin: Le Vif a publié un article révélant que le prince Laurent renonçait à son titre pour s'adonner totalement à sa passion, les gorilles. Reconnaissons qu'il fallait oser!

Alors, à qui la palme du meilleur poisson d'avril ?

Mathilde Perrin, stagiaire

Nos partenaires