Les plateformes numériques scolaires plus utilisées en Flandre qu'en Wallonie

07/09/16 à 18:59 - Mise à jour à 18:58

Source: Belga

Les plateformes numériques pour réaliser des exercices scolaires en ligne sont plus utilisées en Flandre qu'en Wallonie. "80% des écoles utilisent la plateforme Bingel en Flandre, soit plus de 2.000 écoles, pour 350 sur Wazzou en Wallonie", constate Winfried Mortelmans, CEO des Editions Van In, une société d'édition scolaire.

Les plateformes numériques scolaires plus utilisées en Flandre qu'en Wallonie

© Getty Images/iStockphoto

Bingel et Wazzou sont des plateformes qui permettent aux élèves de réaliser des exercices en ligne, sur une tablette ou sur un ordinateur, dans la classe ou à la maison. "Bingel existe depuis cinq ans et compte 290.000 utilisateurs. Wazzou est plus récent et a déjà été utilisé par 7.000 personnes", souligne le CEO.

Depuis cinq ans, plus de 500 millions d'exercices ont déjà été réalisés sur Bingel, où les mathématiques sont les plus prisées (40%). Viennent ensuite les langues et l'orthographe (32%), le français (17%) et la géographie (11%). La vitesse moyenne pour réaliser un exercice est de 29 secondes. Lorsque l'élève en a réalisé une série de 200, cette moyenne redescend à 23 secondes. Les garçons sont plus actifs que les filles. Lors de l'année scolaire 2014-2015, ils avaient réalisé 66 millions d'exercices digitaux sur Bingel pour 63 millions chez les filles.

Le coût de Bingel est inclus dans le prix des livres pour les élèves. Quant à Wazzou, la licence annuelle coûte 100 euros et est accessible pour toute une classe.

"Ces plateformes sont des outils très pédagogiques et s'adaptent au niveau de l'élève. La difficulté diminue ou augmente en fonction de la réponse. Les instituteurs ont accès au profil des élèves pour voir leur évolution et les exercices réalisés", explique Winfried Mortelmans.

En début de semaine, une enquête d'Itinera indiquait que l'enseignement était moins numérisé en Wallonie qu'en Flandre. Trois quarts des écoles du nord du pays disposent ainsi de 25 ordinateurs pour 100 élèves. Quant à la Wallonie, ce chiffre est de 8,5 appareils pour 100 écoliers. De plus, 97% des écoles néerlandophones emploient un coordinateur ICT pour 50% en Wallonie. "Le numérique est plus utilisé en Flandre qu'en Wallonie", confirme le CEO des Editions Van In. "Mais les Pays-Bas sont encore bien plus avancés que la Flandre."

La Ligue des Familles et le Gezinsbond avaient, quant à eux, souligné que la numérisation de la société pouvait être la cause d'un nouvel analphabétisme.

Nos partenaires