Les places disponibles dans les écoles fondamentales désormais consultables sur internet

21/04/15 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Belga

La Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en ligne ce mardi un site internet centralisant toutes les places encore disponibles dans les écoles fondamentales (maternel et primaire) de l'ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tous réseaux confondus.

Les places disponibles dans les écoles fondamentales désormais consultables sur internet

© Belga

L'initiative vise à mettre un terme au parcours du combattant des parents - surtout à Bruxelles - qui devaient jusqu'à présent faire le tour ou téléphoner aux différentes écoles pour savoir si celles-ci disposaient encore d'une place pour leur progéniture.

Accessible via l'adresse www.placesecolesmaternellesetprimaires.cfwb.be, le site permet de faire une recherche sur base d'un code postal ou d'une adresse précise et de visualiser sur une carte les écoles offrant encore des places dans un rayon déterminé, par classe, par réseau et par type d'enseignement, en ce compris le spécialisé ou en immersion.

"Le but, c'est de créer un site facilement utilisable par les parents", explique la ministre de l'Education, Joëlle Milquet. "Mais ce n'est pas un site d'inscription, mais simplement un site d'information.

Pour s'inscrire, il faudra toujours faire la démarche vers l'école". A l'aide de petites icônes vertes, oranges ou rouges, le visiteur du site pourra rapidement voir s'il reste plus de cinq places de libre, entre trois et cinq, ou une ou deux seulement dans l'école convoitée. Elément important: les écoles déjà complètes n'apparaîtront plus dans les résultats des recherches.

Le site ne fournira non plus aucune information sur les éventuelles listes d'attente constituées dans les établissements scolaires, "le but étant de diriger les parents vers les écoles disposant encore de places plutôt que de rester sur une liste d'attente", justifie la ministre. Pour les années à venir, ce nouvel outil sera accessible aux parents à partir du 1er mars.

Son efficacité reposera sur la bonne volonté des directeurs d'écoles qui devront encoder, puis réactualiser, le nombre de places encore disponibles pour chaque classe dans leur école. Cette mise à jour se fera de manière régulière, "tous les deux jours" assure la ministre, afin d'offrir aux parents des données aussi récentes que possible. "L'objectif n'est pas qu'on attende quinze jours...", ajoute Mme Milquet pour qui le bon fonctionnement du nouveau site est également dans l'intérêt des directions. "Cela leur évitera (de continuer) à recevoir tous les coups de fil de parents lorsque leur école sera complète".

Limitée pour le moment à l'enseignement fondamental, l'initiative devrait être étendue à l'enseignement secondaire dans le courant de l'année prochaine normalement. L'opération commencera avec le 1er degré (1re et 2e année, ndlr), avant une extension aux degrés supérieurs par après.

Cette opération s'annonce toutefois un peu plus compliquée que pour le fondamental vu la plus grande diversité des filières dans l'enseignement secondaire, partagé entre enseignement général, technique et professionnel. Selon Mme Milquet, tout devrait pouvoir néanmoins en place pour la rentrée scolaire 2016.

Pour la ministre, le lancement de ce site est la première étape d'un vaste chantier de numérisation de la gouvernance de l'école en Fédération Wallonie-Bruxelles qu'elle entend mettre en oeuvre au cours de cinq prochaines années afin de fluidifier l'échange de données entre les écoles et l'administration, mais aussi entre écoles elles-mêmes, voire celles établies à l'étranger.

En savoir plus sur:

Nos partenaires