Les personnes sur les voies ont causé plus de 5h de retard par jour aux trains en 2015

02/02/16 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Belga

(Belga) En 2015, quatre personnes sont décédées et trois autres ont été grièvement blessées en se faisant heurter par un train alors qu'elles traversaient les voies (ou s'y promenaient) là où ce n'est pas permis, indique mardi Infrabel. Dans deux de ces cas, ce 'trespassing' s'est produit en gare. Le nombre de cas en général a augmenté, passant de 509 en 2014 à 573 l'année dernière. Quelque 112.327 minutes de retard ont été comptabilisées en 2015 pour cette raison, soit plus de 5h de retard par jour et une augmentation de 78% par rapport à 2014 (62.751 min).

Les personnes sur les voies ont causé plus de 5h de retard par jour aux trains en 2015

Les personnes sur les voies ont causé plus de 5h de retard par jour aux trains en 2015 © BELGA

Selon la société gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, si le nombre d'accidents graves n'augmente pas en proportion du nombre de cas recensés, cela est notamment dû à la vigilance des conducteurs de train. Ils sont ainsi appelés à signaler tous les comportements suspects et dangereux des 'trespassers'. Ce phénomène met cependant le réseau ferroviaire à l'arrêt, le temps de vérifier que ces personnes ont quitté le domaine ferroviaire. Ce qui a de lourdes conséquences pour les voyageurs et engendre de très importants retards. Infrabel a dressé une liste reprenant les endroits où l'on constate le plus de trespassing, ce qui lui permet notamment de prendre des mesures techniques afin de limiter les traversées illégales. A Wavre, Wevelgem et Viane-Moerbeke, des tapis 'anti-trespassing' ont été posés et ont permis de diminuer ces faits de plus de 90%. L'objectif du gestionnaire de l'infrastructure est d'en équiper 70 zones à long terme. Dix-huit kilomètres de grillage vont en outre être installés. (Belga)

Nos partenaires