Les peines jusqu'à trois ans sous surveillance électronique

12/03/13 à 21:22 - Mise à jour à 21:22

Source: Le Vif

Toutes les peines de prison entre huit mois et trois ans seront désormais purgées à domicile au moyen d'un bracelet électronique. C'est en tout cas ce que mentionne une circulaire envoyée à l'ensemble des prisons du Royaume, rapporte mardi soir la VRT.

Les peines jusqu'à trois ans sous surveillance électronique

© Belga

Toute personne condamnée à une peine comprise entre huit mois et trois ans de prison devra se présenter à l'établissement pénitentiaire mais ne se retrouvera, la plupart du temps, pas en cellule. Les prisons étant surpeuplées, le condamné sera renvoyé chez lui.

Il devra cependant attendre son bracelet électronique. Il arrivait qu'un détenu doive attendre un an et demi après sa condamnation avant de recevoir son bracelet mais cela devrait désormais aller plus vite, selon la VRT. Un changement interviendra également dans la manière de sanctionner un condamné qui ne respecterait pas les conditions liées au port du bracelet. Aujourd'hui, à la moindre faute, le condamné est
réincarcéré. A l'avenir, la situation sera évaluée au cas par cas. Enfin, un projet pilote de reconnaissance vocale est en cours afin de pouvoir déterminer si la personne contrôlée est bel et bien le condamné en question.

En savoir plus sur:

Nos partenaires