Les Pays-Bas veulent seconder l'armée irakienne avec la Belgique

09/09/16 à 18:53 - Mise à jour à 18:53

Source: Belga

(Belga) Les commandos néerlandais doivent aider les forces spéciales irakiennes, en deuxième ligne, dans leur lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) et le gouvernement des Pays-Bas veut le faire en collaboration avec la Belgique, a indiqué vendredi la ministre de la Défense Jeanine Hennis-Plasschaert.

Les Pays-Bas veulent seconder l'armée irakienne avec la Belgique

Les Pays-Bas veulent seconder l'armée irakienne avec la Belgique © BELGA

Les commandos néerlandais forment les forces spéciales irakiennes depuis le début de l'année 2015 mais les combattants ont désormais besoin d'un autre type d'aide depuis qu'ils ont repris beaucoup de terrain au groupe terroriste, a indiqué la ministre. "Nous allons vers un autre type de formation et de conseils", a confirmé Jeanine Hennis-Plasschaert. Le conseil des ministres a voté la prolongation de la mission jusqu'à la fin 2017, a d'ailleurs annoncé le Premier ministre Mark Rutte. Environ 150 militaires néerlandais sont présents en Irak. Un avion-ravitailleur néerlandais rejoint également le Moyen-Orient afin d'alimenter les avions de la coalition internationale, notamment les F-16 belges, qui luttent contre l'Etat islamique. Les F-16 belges ont mené début juillet leur premier raid contre des positions du groupe Etat islamique en Irak depuis la reprise de leur participation aux opérations de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires