Les ouvriers de Genk K.O. debout

24/10/12 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Le Vif

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé mercredi au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire son intention de fermer son usine de Genk, a-t-on appris de sources syndicales.

Les ouvriers de Genk K.O. debout

© Image Globe

Selon les délégués syndicaux Rosina Paternini (CSC) et Herwig Jorissen (FGTB), Ford a annoncé son intention de fermer son usine de Genk en 2013.

Des voitures seront encore assemblées à Genk en 2013, jusqu'à la fin du cycle de production en cours. Il s'agit des modèles Mondeo, S-Max et Galaxy. La production sera ensuite délocalisée de Genk vers Valence (Espagne), a indiqué de son côté Pierre Vrancken, délégué FGTB.

Le conseil d'entreprise extraordinaire a débuté ce mercredi matin à 9h00.

Dans un communiqué, le syndicat CSC Metea, qui évoque, lui, une fermeture de l'usine en 2014, parle d'"une pilule amère pour l'ensemble de la région et surtout pour les travailleurs touchés et leur famille".

L'usine automobile emploie 4.300 travailleurs. On compte également quelque 5.000 emplois indirects, selon Agoria.

Tristesse et colère parmi les travailleurs

L'annonce de la fermeture de l'usine Ford Genk a suscité des réactions de découragement, de tristesse et de colère parmi les centaines de travailleurs présents devant l'entreprise. Plusieurs travailleurs sont tombés, en pleurs, dans les bras les uns des autres. D'autres semblent, hagards, regarder dans le vide. Pour certains travailleurs, la fermeture de l'usine s'apparente à une chronique d'une mort annoncée.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires